000020516_600x400_c

Comment les pratiques internes des hôpitaux et leur performance évoluent-elles en implantant le management socio-économique ? L’ISEOR* présente des expérimentations de terrain qui ouvrent de nouveaux champs (partie 2/2)

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email

Article rédigé par Henri Savall, Président Fondateur de l’ISEOR et Professeur Émérite, Université Jean Moulin, Véronique Zardet, Professeur de management à l’IAE Lyon, Université Jean Moulin et Directrice de l’ISEOR, et Marc Frachette, Expert Manager Santé, Docteur en sciences de gestion, Intervenant-chercheur, Dirigeant de CAP O2.

Cette contribution est proposée dans le cadre de la publication récente du « Traité du management socio-économique » aux éditions EMS Management & Société (Octobre 2021).

 

Relire la première partie de cet article.

Le Traité du management socio-économique (Savall, Zardet, 2021) est le fruit d’un demi-siècle de recherches-interventions auprès de 2 150 entreprises et organisations issus de 16 pays. Cet ouvrage, œuvre de 193 auteurs consacre 24 chapitres sur 113 aux organisations publiques, dont 11 au secteur de la santé. Cet article présente les innovations managériales que notre Institut l’ISEOR* a développées à l’hôpital.

 

Quelques 500 recherches-interventions socio-économiques ont été conduites au sein d’institutions de santé, depuis 50 ans, par des intervenants de l’ISEOR, ainsi que des étudiants professionnels de Master, de DBA ou des doctorants. Nous en avons sélectionné 5 qui relatent des actions-pilotes d’implantation du management socio-économique en France, aux États-Unis, au Moyen-Orient et en Suisse (Savall & Zardet, 2021).

La proximité entre recherche expérimentale en médecine et recherche-intervention en sciences de gestion (Thiébaut-Bertrand & Fière, chapitre 32)

La méthode de recherche-intervention en gestion se caractérise par un engagement des chercheurs, qui accompagnent les acteurs hospitaliers  dans un processus de transformation délibérée et en évaluent les effets. Cette méthode est très proche de la recherche médicale clinique, qui consiste à observer une situation initiale, identifier un protocole, rechercher des solutions à prescrire, faire appliquer un traitement par le patient puis en évaluer les effets, pour valider des hypothèses par l’expérimentation (Savall et Fière, 2014).

La méthode pratique de conduite du changement, conçue et appliquée par Henri Savall avec son équipe de l’ISEOR (figure 1), comprend un axe vertical de résolution de problèmes : diagnostic socio-économique, suivi de la conception puis de la mise en œuvre de projets d’amélioration; enfin une évaluation qui photographie les améliorations qualitatives et leurs impacts économiques. Un axe outils de management est simultanément implanté auprès de l’ensemble de l’encadrement, pour les aider à mieux jouer leur rôle de chef d’orchestre. Enfin un axe décisions permet d’aligner les décisions relatives au fonctionnement de l’hôpital avec ses priorités stratégiques.

La figure 2 proposée par Thiébaut et Fière (2021) est une adaptation du trièdre à la pratique médicale : un axe qui va du diagnostic à l’évaluation des soins, un deuxième qui présente les outils cliniques, biologiques et d’imagerie et un dernier de décision mobilisant la concertation pluridisciplinaire et l’éducation thérapeutique. Par analogie avec la médecine, le « management clinique » (Frachette, 2020) caractérise le management socio-économique.

Figure n° 1 : le trièdre socioéconomique (© ISEOR 1984)

Figure 2 : la démarche diagnostique en médecine (adapté de Savall et Zardet) . Source : Thiébaut & Fière, 2021

 

Pratiquer le management de façon collaborative en s’attaquant aux causes racines de dysfonctionnements (Conbere, Heorhiadi & Dobosenski, chapitre 33)

Les auteurs s’appuient sur leur expérience du management socio-économique dans un hôpital rural aux États-Unis, où les collaborateurs ont été impliqués à travailler en mode collaboratif pour rechercher des solutions aux dysfonctionnements rencontrés par la direction et les différents départements, liées en particulier à des surcharges de travail chroniques. En introduisant une culture de la négociation, le fonctionnement de l’hôpital s’est amélioré, en particulier en réduisant les « silos » entre départements grâce à une meilleure concertation transversale.

Développer des compétences managériales nouvelles chez les managers de santé (Tabchoury, Zakkour & Mazraani, chapitre 34.)

Les hôpitaux Libanais sont en crise, leurs managers ont été formés techniquement à leurs métiers, mais peu à la conduite du changement. L’acquisition de compétences managériales centrées sur la conduite du changement constitue un investissement majeur pour développer durablement les performances économiques et sociales des organisations de santé.

Des diagnostics approfondis conduits au sein de quatre établissements de santé libanais dans différents services (pédiatrie, maternité…) ont permis de détecter plus de 360 000 dollars de coûts cachés. Pour réduire les dysfonctionnements et conduire collectivement le changement, les managers ont été formés aux outils et méthodes du management socio-économique : autoanalyse du temps, plans d’actions prioritaires et plan d’actions stratégiques internes-externes,  grilles de compétences…

L’évaluation des projets socio-économiques au sein de ces hôpitaux a mis en évidence des progrès notables en matière de qualité des soins, de management  des ressources humaines, de progrès techniques, d’amélioration des locaux, de gestion des déchets et de recyclage des coûts cachés de 59% en trois ans et une amélioration de la valeur ajoutée de 43%.

L’amélioration des compétences managériales a été l’une des clés de survie-développement de l’hôpital. C’est pourquoi nous avons conçu des formations diplômantes pour développer les compétences managériales des managers de santé, au sein du centre Euginov de l’IAE de Lyon et des formations non diplômantes pour les cadres des organisations de santé partenaires de l’ISEOR.

Le management socio-économique : source de qualité et de performance dans les centres hospitaliers (Thouverez, chapitre 36)

Les diagnostics socio-économiques conduits dans des services hospitaliers français et suisses ont mis en évidence des dysfonctionnements nombreux : exiguïté des chambres, vétusté des bâtiments, mauvaise répartition des tâches, défauts de programmation des interventions chirurgicales, induisant des retards importants (entre 1h et 2h30). Ils entraînaient en cascade des perturbations du parcours des patients, depuis la stérilisation des instruments jusqu’à la prescription post-opératoire, pour un montant de coûts cachés évalués à plus de 3 000 000 Euros.

Chaque responsable de secteur a conduit un projet d’amélioration. La rapidité de démarrage de ces projets (répartis en 110 actions !) a permis des résultats visibles dès les premiers mois. Après un an d’intervention, 82% des coûts cachés ont été convertis en valeur ajoutée.

La communication-coordination-concertation permet de lever les blocages entre services hospitaliers (Barth & Frachette, chapitre 39)

La démarche socio-économique installe des dispositifs de communication-coordination-concertation robustes. Quatre recherches-interventions au sein d’hôpitaux français, conduites auprès de 200 personnes de services de pharmacie hospitalière en lien avec des services cliniques, ont permis d’identifier une absence de dialogue construit et des dispositifs de communication peu efficients : « Les tiraillements sont dus à un flottement dans les décisions… » ; « Il y a peu de délégation entre praticiens et cadres » ; « les logiciels ne fonctionnent pas, les interfaçages sont inopérants, les délais de maintenance longs ».

Une fois le diagnostic posé, l’élaboration d’un plan d’actions stratégiques internes et externes (PASINTEX) a permis de partager la stratégie et ses actions entre tous les acteurs et de renouer un dialogue professionnel de qualité, afin de décloisonner le fonctionnement entre pharmacie et services cliniques. Des décisions plus rapides et adaptées ont été mises en œuvre : « le réseau WIFI, c’est mieux qu’avant » ; « j’ai finalement les formations qu’il me fallait », aboutissant à une meilleure visibilité du travail « le service est maintenant reconnu par les chefs ».

En conclusion :

Le management socio-économique présente des apports théoriques majeurs ; durant cinquante années l’ISEOR a pratiqué l’ingénierie des coûts cachés, se relayant de génération en génération de chercheurs pour produire un ensemble de résultats. Ce Traité du management socio-économique est le témoignage de cet imposant travail et montre que le secteur hospitalier est un environnement socio-économique particulièrement pertinent pour y appliquer cette approche moderne du management.

Bibliographie :

Fière D. (2000) Le management socio-économique dans les hôpitaux : expérimentation dans un service d’hématologie des hospices civils de Lyon in Savall H. (Coord.) Le notariat nouveau. Paris : Economica

Frachette M. (2018), De l’administration centralisée vers le « Management Clinique »…Et si c’était possible à l’hôpital ?, Manager Santé, février 2018

Frachette M., Zardet V., Rieutord A., Barth I. (2019), La coopération entre services cliniques à l’hôpital et son impact sur la prise en charge thérapeutique, Journal de gestion et d’économie de la santé, vol. 37, N°3 2019

Savall, H. & Fière, D. (2014). Étude comparative de méthodologies de recherche en médecine et en gestion. Cas de la recherche-intervention socio-économique d’ordre quali-métrique. Journal de gestion et d’économie médicale, 32(5), 354-370

Savall H., Zardet V. (1987, 2020), Maitriser les coûts-performances cachés. Economica

Savall H., Zardet V. (2021) Traité de management socio-économique : théorie et pratiques. Editions EMS.

Savall, H., Zardet, V., Fière, D., & Petit, R. (2012).  Gestion de la coopération inter-professionnelle à l’hôpital. Revue Journal de Gestion et d’économie Médicale.

Tabchoury P (2006) La mise en œuvre du changement par l’introduction de la démarche socio-économique dans les hôpitaux privés au Liban. Thèse de doctorat de sciences de gestion. Université de Lyon.

Thiébaut-Bertrand A. (2010) Contribution à l’analyse stratégique de reconfiguration d’activité permettant de préserver et d’améliorer le rapport qualité des prestations/maîtrise des coûts à l’hôpital. Cas de la transfusion sanguine dans les hôpitaux publics français.  Thèse de Doctorat de Sciences de Gestion. Université Fourier, Grenoble.

Zakkour, D. (2013) Développement des compétences managériales comme levier des performances économiques et sociales : cas de l’encadrement infirmier dans les hôpitaux privés du Liban. Thèse de doctorat de sciences de gestion. CNAM, Paris.

 

N’hésitez pas à partager cet article


Nous remercions vivement Henri Savall, Président Fondateur de l’ISEOR et Professeur Émérite, Université Jean Moulin, Véronique Zardet, Professeur de management à l’IAE Lyon, Université Jean Moulin et Directrice de l’ISEOR, et Marc Frachette, Expert Manager Santé, Docteur en sciences de gestion, Intervenant-chercheur associé à l’ISEOR, Dirigeant de CAP O2., pour partager leur expertise scientifique auprès de nos fidèles lecteurs de notre plateforme média digitale d’influence et de référence ManagerSante.com

Ouvrage publié en 2021

Résumé :
Le management socio-économique rend compatibles les exigences de l’humanisme dans la vie professionnelle et de la prospérité économique durable.
Fruit d’un demi-siècle de recherches et expérimentations en économie et en gestion, ce Traité est destiné aux praticiens du management. Il est illustré de nombreux cas, parmi les 2 015 entreprises et organisations d’une grande variété de secteurs et présente des résultats observés et mesurés. La plupart de ces chapitres sont rédigés conjointement par des dirigeants ou cadres d’entreprises et organisations, et des enseignants-chercheurs ou des consultants impliqués dans les actions-pilotes.
Cet ouvrage est l’oeuvre de 193 auteurs, issus de 16 pays et 4 continents, praticiens ou universitaires en sciences de gestion et du management. Cela témoigne de la diversité des contextes nationaux et sectoriels des applications du management socio-économique. Quelques chapitres situent ce concept par rapport aux grands courants de pensée actuels. Les 113 chapitres sont rédigés dans la langue des auteurs, certains en français, d’autres en anglais ou en espagnol. Chacun est précédé de résumés dans ces trois langues internationales. Ils sont regroupés en 11 parties : 1) Le management socio-économique ; 2) Organisation du centre de recherche ISEOR ; 3) Stimuler le développement des PME ; 4) Accompagner le développement des entreprises de taille intermédiaire et grandes entreprises ; 5) Animer les organisations de service public et parapublic ; 6) Stratégies de développement et RSE ; 7) Gestion des ressources humaines et du potentiel humain ; 8) Contrôle de gestion ; 9) Économie et gestion ; 10) Épistémologie et méthodologie de la recherche scientifique en gestion ; 11) Connexités : philosophique, sociologique, géographique.
La théorie socio-économique constitue une « innovation de rupture », tant par sa contribution conceptuelle que par les méthodes et outils pratiques de ses applications. Cette approche globale touche aux différentes fonctions de l’entreprise et à ses multiples problématiques. Elle fournit une méthode de conduite du changement structurée, centrée sur la stimulation du Potentiel Humain et sur l’autofinancement du développement de l’entreprise ou organisation, grâce au recyclage périodique des coûts cachés.
La préface signée de René Ricol montre la portée de la théorie et du management socioéconomiques au-delà des frontières de l’entreprise. L’ouvrage illustre le rayonnement international (47 pays) des méthodes innovantes et robustes créées et développées par l’équipe de l’ISEOR.
Un ouvrage coordonné par Henri Savall, Président-Fondateur de l’ISEOR (Institut de SocioÉconomie des Entreprises et des Organisations), Professeur émérite en sciences de gestion de l’IAE Lyon, et Véronique Zardet, Directrice générale de l’ISEOR, Professeur de sciences de gestion à l’IAE Lyon – Université Jean Moulin.
Ils ont reçu en 2001 la prestigieuse Médaille du Prix Rossi de l’Académie des Sciences Morales et Politiques (Institut de France) pour l’ensemble de leur oeuvre sur l’intégration des variables sociales dans les stratégies d’entreprises. Tous deux conduisent chaque année de nombreuses recherches-interventions dans des entreprises et organisations privées et publiques en Europe et en Amérique. Henri Savall est le vingtième auteur, parmi les plus influents en management dans le monde (étude FNEGE 2016).
ManagerSante.com soutient l’opération COVID-19 et est partenaire média des  eJADES (ateliers gratuits)
initiées par l’Association Soins aux Professionnels de Santé 
en tant que partenaire média digital

 Parce que les soignants ont plus que jamais besoin de soutien face à la pandémie de COVID-19, l’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé), reconnue d’intérêt général, propose son dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique 24h/24-7j/7 avec 100 psychologues de la plateforme Pros-Consulte.

Partager l'Article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires