double exposure of stethoscope, test tube, beaker and patient information form on desk, healthcare, medical research diagnosis, medical report record and history patient concept, blue color tone

Quels regards portent les managers du secteur de la santé & du médico-social, dans le contexte de la Covid19 ? Julien HUSSON & Sandrine VIRGILI présentent 9 travaux d’étudiants en MOSS à l’IAE Metz School of management.

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email

 

Nouvel article publié pour ManagerSante.com par le Professeur Julien HUSSON, Directeur de l’IAE Metz School of management CEREFIGE en collaboration avec Sandrine VIRGILI, Maître de conférences en sciences de gestion, Responsable du master MOSSS – Partenariat IFCS , IAE Metz School of management.

ManagerSante.com est partenaire média de l’IAE Metz School of management & participe aux travaux de la chaire Santé « Management des organisations sanitaires et médico-sociales »

 

Ce hors-série de la revue Projectique vise à mettre en lumière les travaux de recherche menés par des managers hospitaliers ou plus globalement des managers d’organisations du secteur sanitaire et médico-social dans le cadre de leur parcours de formation tout au long de la vie et leur intégration dans le master « MOSSS » (Management des Organisations du Secteur Sanitaire, Social et médico-social) à l’Université Lorraine. Inscrits en septembre 2020 à l’Université, ils devaient conjuguer l’exercice de leur métier de manager et la formation de master MOSSS. La crise Covid 19 est venue perturber à mi-parcours ces projets. En première ligne dans leurs établissements, souvent impliqués 7 jours sur 7 pendant des mois à faire fonctionner le système de soins, ils ont tenu bon et n’ont pas abandonné leur formation.

Les travaux de recherche qu’ils ont produits sont marqués par les traces de leurs efforts. Ils ont su combiner la gestion de la crise Covid 19 dans leurs établissements avec la poursuite de la formation de master et la réalisation d’un mémoire de recherche. C’est pour valoriser leur travail, reconnaitre leurs efforts et leur sens de l’engagement auprès des autres que nous avons proposé de publier, dans ce hors série, des synthèses des travaux universitaires qu’ils ont menés. Tous les auteurs de ces articles sont des professionnels de terrain, nous leurs avons donné ici la parole. 

 

La création du master MOSS à l’IAE Metz School of management

Nous avons eu la chance de réaliser notre doctorat en management sous la direction du Professeur Jean Pierre CLAVERANNE au sein de l’IFROSS, Institut de Formation et de Recherche sur les Organisations Sanitaires, Sociales et médico-sociales et leurs réseaux) de l’Université Lyon III et du Graphos (A l’époque, équipe de recherche de l’UMR CNRS 5823 LASS – Laboratoire d’Analyse des Systèmes de Santé). C’est là que nous avons appris à connaitre les publics de formation continue, le secteur de la santé et que nous avons pris conscience de l’enjeu de la formation permanente pour la qualité et la sécurité du systèmes de soins.

Nombreux sont les managers du secteur sanitaire et médico-social issus « du rang ». Il est courant de retrouver des managers de services ou de pôles dans les hôpitaux publics ou privés issus d’une formation soignante ou encore des directeurs d’établissements médico-sociaux issus de la filière « éducateurs spécialisés ». Ces managers ont pour la quasi-totalité été des acteurs opérationnels au début de leur carrière et inscrivent le développement de leur carrière dans une logique de formation tout au long de la vie. Il existe de nombreux organismes de formation publics ou privés pour accueillir ce type de public sur tout le territoire (IFCS – Instituts de Formation des Cadres de Santé ; IRTS – Instituts Régionaux du Travail Social) ainsi qu’une « Cathédrale », peut-être un graal pour ceux qui souhaite accéder à des fonctions de direction dans le secteur public : l’EHESP (École des Hautes Études de la Santé Publique). La place initiale des enseignants-chercheurs universitaires en management dans ces établissements était peu présente.

C’est pour répondre au besoin de formation de cadres du secteur sanitaire et médico-social et au besoin de diversité des offres de formations diplômantes de qualité que nous avons créé, à l’époque, à l’Université de Metz, à l’IAE, le master MOSS un peu avant 2010. A l’origine, il était une option d’un master en management des affaires généraliste. Nous souhaitions apporter une compétence managériale généraliste à des experts techniques du secteur sanitaire et médico-social. Le master MOSS (Management des Organisations Sanitaires et médico-Sociales) n’était ouvert qu’à un public de formation continue sur un rythme d’une semaine par mois de cours pour le niveau M2 et le niveau M1 était intégré à la formation de l’IFCS du CHRU de Nancy dans le cadre d’un DU.

Aujourd’hui, la création de l’Université de Lorraine a poussé les « quatre anciennes Universités de Lorraine » à harmoniser leurs offres de formation et le master « MOSS » est devenu « MOSSS ». Il est ouvert :

  • sur les sites des IAE Metz et Nancy, sur des rythmes pédagogiques différents,
  • en formation à distance (IAE Nancy)
  • en double diplôme avec l’IFCS de Lorraine (IAE Metz)
  • au Grand Duché de Luxembourg (IAE Metz)

Cette offre de formation, pour sa dimension managériale, est adossée à un axe de recherche prioritaire au sein du laboratoire lorrain de recherche en management (CEREFIGE) et à une chaire en management de la Santé et du Médico-Social.

 

La question des mémoires de fin d’étude et de l’impact managérial des travaux

Toute formation universitaire de niveau master se clôture par la réalisation et la soutenance d’un mémoire de fin d’étude (appelée quelques fois mémoire de recherche en fonction de l’orientation du travail de l’étudiant). Nous avons été très tôt frappés par le nombre de mémoires de qualité produits chaque année à l’IAE Metz par les étudiants-praticiens. Tous sont issus de la formation continue et ont donc une expérience managériale avant de venir en formation. Le cycle de vie traditionnel d’un mémoire est à peu de choses près le suivant : construction du mémoire, lectures / corrections par le tuteur et le référent « terrain » de l’étudiant, impression en 5 exemplaires, soutenance puis au mieux archivage d’un exemplaire du mémoire par l’étudiant et mise au rebus des autres documents. Malheureusement, les mémoires sont peu lus, peu diffusés et peu valorisés.

Comment était-il possible de ne pas transformer en entropie de la connaissance ces sommes de travail intellectuel, de recueil et traitement de données, d’observations et d’interventions dans les établissements hospitaliers et médico-sociaux ? Nous défendons l’idée que les sciences du management sont des sciences de l’action et que notre paillasse de chercheur en management est l’Entreprise (Les organisations en général). Dès lors, tout travail de recherche doit avoir une double finalité : la production de connaissances et la production de préconisations managériales ou d’impact managérial au sens du professeur Kalika. L’organisation des travaux de mémoires de fin d’études du master MOSSS intègre ces deux dimensions.

L’accompagnement méthodologique mis en œuvre tout au long du master est réalisé dans ce sens. Il nous a paru intéressant de diffuser les travaux des étudiants dans un format adapté à leur valorisation. « L’article » en revue nous semble être une solution pertinente. C’est pourquoi nous espérons que ce hors-série de la Revue Projectique « Paroles de managers du secteur de la santé et du médico-social » est le premier d’une longue série. Il pourrait chaque année être édité pour faire connaitre la richesse des travaux de recherche menée par les étudiants-managers du master MOSSS.

Présentation des travaux de recherche des étudiants-managers

Pour cette année inaugurale, le dossier est composé de 9 articles. Les cinq premiers abordent les problématiques actuelles du champ sanitaire en enquêtant sur les multiples habiletés ou outils à mobiliser dans l’exercice managérial.

L’article liminaire, écrit par Catherine Kurschat, nous plonge d’emblée dans la crise sanitaire. Immergée dans la gestion d’un service d’urgence, elle interroge la capacité de résilience des équipes face au contexte pandémique. A travers une démarche exploratoire, elle montre que cette capacité d’adaptation et d’ajustement doit être accompagnée par le cadre de proximité pour reconstruire le sens de l’action. A ce titre, le rôle de traduction via les interactions communicationnelles et la mobilisation d’outils de gestion constituent des leviers indispensables à l’accompagnement des équipes. Reste à savoir comment capitaliser cette expérience.

Le second article de Jean-Christophe Schlesser questionne le rôle des outils de gestion dans l’accompagnement du changement. Le contexte étudié est la mutualisation des services de stérilisation impulsée par la mise en œuvre d’un GHT (Groupement Hospitalier de Territoire). La recherche souligne que la gestion par processus n’est pas qu’une simple méthode importée du privé. En tant que dispositif de gestion, elle permet de construire chemin faisant le processus de changement lui-même. En mobilisant les acteurs dans cette dynamique collective, le travail sur et par l’outil permet l’émergence d’une vision partagée entre les acteurs du projet de mutualisation.

Le troisième article écrit par Dominique Friry, s’interroge sur la construction de la légitimité des cadres hors-filière nouvellement promus. Dans un environnement ou l’expertise métier reste fondamentale pour les équipes, il se demande si le processus de légitimation des cadres hors filière emprunte le même chemin que celui des cadres de filière. Son enquête démontre que malgré des différences, la quête de légitimité de tous ces nouveaux promus se rejoint :  elle se construit par l’exercice d’un leadership positif, mobilisant tout autant l’expertise professionnelle que les valeurs humaines.

Le leadership des managers est également examiné sous un autre angle dans le quatrième article. Son auteure, Sophie Levresse-Toussaint, s’interroge sur la manière dont le cadre de santé peut concilier performance et management d’équipe dans le contexte exigeant des blocs opératoires. La recherche met en avant les stratégies participatives du cadre de bloc et l’importance d’un leadership partagé entre les membres de cette communauté endogène, seuls leviers à mêmes de mobiliser l’ensemble des acteurs pour assurer l’activité opératoire.

Le cinquième article, écrit par Géraldine Lorin, questionne la place de l’humour dans l’exercice managérial quotidien. En tant que moyen de communication, l’auteure se demande dans quelle mesure les managers le mobilise, et quelle perception et degré d’acceptabilité en ont leurs équipes. L’enquête montre que les managers manient peu l’humour, alors qu’il est unanimement reconnu comme un outil managérial au service de relations humanistes.  La recherche plaide pour l’introduction de ce sujet sérieux dans les organisations hospitalières, à l’instar des expériences québécoises.

Les quatre articles suivants abordent les transformations du champ médico-social en questionnant les leviers possibles de la coopération entre parties prenantes multiples.

Le sixième article, écrit par Aline Laurent-Brochet, s’intéresse au tout nouveau dispositif PasseR’aile. Ce nouvel établissement fait le pari de la diversité professionnelle comme réponse à la complexité des missions confiées. Ainsi, c’est la capacité de cette équipe nouvellement constituée à construire une intelligence collective au service des usagers, qui est interrogée. L’étude éclaire les apports de cette diversité mais aussi les freins sur la dimension relationnelle entre experts et professionnels du terrain qu’il convient de mieux comprendre pour les anticiper.

Le septième article, de Stéphane Gebler, questionne la tension permanente entre stratégie globale et stratégies locales au sein du pôle handicap d’une association profondément restructurée. S’intéressant aux « faiseurs de stratégies », les directeurs, cadres de pôle et experts, la recherche montre comment la pratique individuelle et les pratiques collective des acteurs des pôles se négocient dans des espaces informels, s’articulent et contribuent à l’émergence d’une stratégie globale.

Le huitième article, rédigé par François Angiulli, s’interroge sur les conditions de réussite de l’injonction à collaborer dans le cadre du virage 100% inclusif de l’école. Son étude démontre que la collaboration entre professionnels dont la culture est a priori distante ne peut se faire qu’à l’aune d’une préservation de leurs valeurs et identités professionnelles respectives. C’est à cette seule condition que les projets collaboratifs en cours pourront impulser une dynamique d’apprentissage réflexif permettant la construction de représentations et pratiques communes.

La dernière recherche est celle de Françoise Hurstel. L’auteure questionne l’appropriation d’un projet d’offre de santé publique à destination de lycéens d’un territoire rural. Ce projet mobilise un vaste réseau d’acteurs, aux champs d’intervention complémentaires et aux échelons territoriaux divers. L’analyse compréhensive et normative de ce projet en train de se faire démontre que l’offre actuelle, si pertinente soit-elle, ne peut être appropriée car elle n’intègre pas les usagers dans son processus de conception. Un des résultats majeurs de ce travail est la réintroduction, au décours de ce projet, des portes paroles des lycéens afin d’assurer son acceptabilité sociale par sa traduction au niveau le plus local.

 

Nous remercions vivement le Professeur Julien HUSSON, Directeur de l’IAE Metz School of management CEREFIGE en collaboration avec Sandrine VIRGILI, Maître de conférences en sciences de gestion, Responsable du master MOSSS – Partenariat IFCS , IAE Metz School of management, pour avoir accepté de partager les résultats de leur étude dans cet article,  pour nos fidèles lecteurs de ManagerSante.com.

 


Biographies des auteurs
Julien HUSSON :
Professeur de sciences de gestion à l’université de Lorraine est directeur de l’IAE Metz School of management. Il a débuté ses études en Lorraine puis a obtenu un doctorat en management de la santé à l’université Lyon III en 2005 (IFROSS) et une habilitation à diriger des recherches à l’Université de Metz en 2011. Il a démarré sa carrière à Lyon comme consultant dans le domaine de la gestion des établissements de santé avant de rejoindre l’Université de Metz en 2006. En 2008, il est devenu vice-président relations entreprise de l’université de Metz. Il a créé à l’IAE Metz le DU MOSS en 2008 en lien avec l’IFCS du CHRU de Nancy, le Master MOSS en 2009, le DU Qualité dans les établissements de formation sanitaires et médico-sociaux en 2014 et la chaire Santé en 2020. Chercheur au CEREFIGE, il est auteur d’une centaine de communications et publications. Il porte un projet de recherche ANR-Région Grand Est sur le Renouvellement du Management Hospitalier et l’Adaptabilité des Organisations (ReMHAO). Julien Husson est par ailleurs engagé au niveau local, il est adjoint au maire de Metz et conseiller à la Métropole de Metz. Enfin, il est auditeur à l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN) et lieutenant-colonel de la réserve citoyenne.
Sandrine VIRGILI :
Maître de conférences en sciences de gestion à l’Université de Lorraine-Laboratoire CEREFIGE. Elle est responsable des UE de méthodologie de la recherche et de conduite d’un projet de recherche dans les formations MOSSS portées par l’IAE de Metz. Ses recherches portent essentiellement sur la sociologie du changement et plus largement le comportement organisationnel. Auteure de publications et communications dans le domaine, elle s’intéresse plus particulièrement aux transformations organisationnelles et la place du manager et des outils de gestion dans ces transformations. Elle fait partie du projet ReMHAO.

PUBLICATION DU HORS SERIE – 2020

(disponible sur le site cairn.info)

 


 

ManagerSante.com est partenaire média de l’IAE Metz School of management & participe aux travaux

de la chaire Santé « Management des organisations sanitaires et médico-sociales »

 


[PROCHAIN WEBINAR GRATUIT]

Inscriptions

Depuis le début de la crise sanitaire, nous vous proposons de diffuser en accès libre sur YouTube des webinars en lien avec la Covid19 avec des experts invités.  Ces émissions sont organisées par Nada NADIF du Groupe Santé de l’ESCP Alumni en partenariat avec ManagerSante.com® pour vous offrir des retours d’expériences et un contenu de qualité.

Merci de votre fidélité à suivre régulièrement nos webconférences en direct et replay qui se poursuivent en 2021 avec de nouvelles thématiques.


Et suivez l’actualité sur ManagerSante.com, 

Vous aimez notre Site média ?

Cliquez sur les étoiles et votez :

five-stars

FESTIVAL DE LA COMMUNICATION SANTE Visuel ManagerSante MAJ 01 08 2019 Version 5

 

Partager l'Article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires