Et si le “raisonnement clinique infirmier” s’appropriait par le jeu ? Loïc MARTIN propose une méthode innovante dans son nouvel ouvrage

Image Couverture ouvrage


N°1, Septembre 2019


 

Article rédigé par notre nouvel expert, Loïc MARTIN, Cadre supérieur de santé Formateur à l’IFCS du CHU Rouen Normandie, membre du comité de rédaction de la revue professionnelle Soins Cadres, Conférencier, auteur et Doctorant en sciences de l’éducation au laboratoire Cirnef Université Rouen Normandie.

Il vient de publier, le 25 Septembre 2019 un ouvrage intitulé “Le raisonnement clinique infirmier : guide méthodologique”, aux Editions Elsevier MASSON. 

Dans un contexte de vieillissement de la population, d’accroissement des maladies chroniques et de diminution de la durée moyenne de séjour, la place du raisonnement clinique, processus d’une grande complexité, a toute son importance dans notre quotidien. Malgré tout, son enseignement et son apprentissage ne sont pas toujours au niveau de nos attentes dans notre système de santé pour garantir une qualité de prise en charge optimale.

Face à ce constat, l’ouvrage “Raisonnement clinique infirmier : guide méthodologique” propose des solutions simples, ludiques, innovantes pour offrir le maximum de ressources aux étudiants dont les profils sont très diversifiés. Il permet aussi au manager de mesurer la nécessité de repenser sa pratique et sa relation de proximité avec les soignants en intégrant le raisonnement clinique dans son quotidien professionnel comme source de réflexivité.

ed-31012017-embaucheinfirmieres-1-1600x1066

Pourquoi l’apprentissage du raisonnement clinique est-il si complexe et, en même temps, indispensable ? 

Raisonnement clinique : fondation des compétences infirmières

Le raisonnement clinique a toujours été essentiel dans la formation et la pratique infirmière. Il a pourtant pris une place encore plus centrale lors de la dernière réingénierie en 2009. En effet, le fait d’avoir placé la compétence « Évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier » (C1) comme la première compétence du référentiel, souligne l’importance du raisonnement clinique comme le squelette, la fondation du métier où vont se greffer les neuf autres compétences infirmières.

Définition du raisonnement clinique IDE

Processus intellectuel méthodologique permettant une analyse des données cliniques issues d’une situation de soins. Il facilite l’identification des problématiques de santé potentielles ou réelles et/ou le diagnostic dans le domaine infirmier, afin de favoriser une prise en charge de qualité́ par des actions adaptées. Il s’appuie sur : l’examen clinique, dont l’observation fait partie ; la qualité́ des données cliniques recueillies et catégorisées ; un relationnel adapté et la mobilisation des connaissances théoriques. (Martin, 2019).

Apprentissage du raisonnement clinique complexe mais aussi parfois mal enseigné

Malgré son importance permettant une prise en charge de qualité, son enseignement et son apprentissage ne sont pas si aisés. Le raisonnement clinique reste un processus de pensée particulièrement ardue. D’une part, parce qu’il existe une diversité d’approches et de définitions (Nendaz, 2005) et d’autre part, parce que cette opération mentale est implicite, peu exprimée par les soignants dans leur quotidien professionnel (Psiuk, 2012). Enfin, trop souvent, j’ai pu observer chez les étudiants infirmiers un apprentissage du raisonnement clinique vécu davantage comme un exercice d’école et non comme une réalité professionnelle. En tant que formateurs nous avons certainement une responsabilité dans ce constat. Je pense que nous faisons fausse route, notamment, en enseignant, dès les premières semaines de la formation, les fondements de la profession infirmière, son histoire, ses courants de pensées, etc. Il me semble qu’il serait pédagogiquement plus pertinent de former prioritairement à l’utilité du raisonnement clinique dans la pratique des soignants.

AdobeStock_58308820-1200x480

En quoi cet ouvrage propose-t-il une approche différente, attractive, ludique au service de l’apprentissage du raisonnement clinique ?

Étudiant : le Sherlock Holmes du soin

Dans un contexte de difficulté d’appropriation du concept du raisonnement clinique (Nendaz et al. 2005), majoré par des situations de soins de plus en plus complexes à analyser compte tenu du vieillissement de la population et de l’explosion des maladies chroniques, il est nécessaire de proposer différentes sources et modalités théoriques pour s’adapter à la diversité des processus d’apprentissage chez les étudiants. C’est pourquoi, j’ai imaginé et rédigé un livre avec une philosophie différente de ce qui existe actuellement. J’ai souhaité prendre le parti d’une approche résolument didactique, pédagogique et ludique où l’apprentissage progressif du raisonnement clinique se base sur de nombreuses infographies. Elles permettent de répondre aux profils de générations actuelles où l’image a une influence positive sur le processus de mémorisation.

Sans être en confrontation avec les autres auteurs mais davantage en complémentarité, cet ouvrage précise d’abord l’intérêt du raisonnement clinique : plutôt que de passer par de longues définitions, il utilise la métaphore de l’enquêteur. Il met l’étudiant dans la peau d’un Sherlock Holmes du soin, dont l’objectif va être de résoudre des énigmes qui permettront d’identifier plus facilement les problématiques de santé potentielles ou réelles. La seconde partie de l’ouvrage met en lumière les six piliers fondamentaux du raisonnement clinique infirmier : la nécessité des connaissances théoriques, l’observation, l’examen clinique (entretien clinique et l’examen physique), l’écoute et la qualité relationnelle, le recueil des données cliniques et enfin le tri/catégorisation des données.


Shéma 1

Figure 1 : les six piliers fondamentaux du raisonnement clinique infirmier (Martin, 2019)

 

Louis et ses 14 catégories : outil visuel et intuitif d’analyse clinique

Dans un environnement où le nombre d’entrées de patients est en perpétuel augmentation et dans une temporalité toujours plus courte, l’importance de trouver des outils simples, rapides permettant d’intégrer durablement une grille d’analyse est une nécessité. L’outil « Louis et ses 14 catégories » a été intégré dans cet ouvrage afin de faciliter la vision globale logique de la situation clinique à analyser. Également complémentaire des modèles existants, il se base sur un double usage : recueil de données et check-list. Par son approche intuitive, ludique et rapide d’utilisation, il permet de formaliser une démarche clinique efficace facilitant la formulation de problème(s) de santé réel(s) ou potentiel(s) afin de poser un jugement clinique et ainsi développer un savoir agir ad-hoc.


Shéma 2

Figure 2 : Louis et ses 14 catégories, outil d’analyse clinique

 

Répondre au principe de la pédagogie différenciée

Cet ouvrage a la particularité d’intégrer de nombreuses images comme des cartes-posters qui proposent une vision globale des différentes étapes du raisonnement clinique (dont la principale est téléchargeable via un lien URL). Il n’oppose pas les différentes théories de soins, ce qui lui permet de répondre aux différents modes d’apprentissage et de s’adapter à l’hétérogénéité des différentes promotions. Ainsi, il emprunte les contours de la pédagogie différenciée, c’est-à-dire une pédagogie qui propose des apprentissages qui respectent l’évolution de la pensée, le type d’intelligence de chaque étudiant, afin que chacun, par des voies qui lui sont propres, puisse atteindre le maximum de responsabilités (Meirieu et Rouche, 1987).

Nurse tending patient in intensive care

Peut-on réussir également son management de proximité grâce au raisonnement clinique ?

Orienter son management grâce à l’emploi du raisonnement clinique peut être une piste pour renforcer la relation professionnelle entre les soignants et les cadres de santé dans un contexte de système de santé en crise. En effet, utiliser les fondements du raisonnement clinique, c’est s’intéresser à la clinique, c’est-à-dire aux soins, au plus près de l’activité soignante. Il n’est pas question d’expertise mais davantage d’un management de la clinique. Le questionnement permanent du manager, via son observation ou sa volonté à faire réfléchir les équipes sur des situations cliniques emblématiques, permet d’être en interaction étroite avec les professionnels de proximité. Par conséquent, il positionne la pratique réflexive dans le quotidien de chacun. Ainsi, il est plus facile de prendre de la hauteur collectivement sur des situations de soins souvent très complexes. Soignants comme managers retrouvent du sens à leur travail, notamment parce que chacun peut rendre davantage visible le contenu de son activité.

 

Comme le souligne Côté et al. (2014) « la complexité́ des situations cliniques en milieu hospitalier exige chez les infirmières, un raisonnement clinique solide pour interpréter les signes ». Pour cela, toutes les initiatives sont les bienvenues afin d’accompagner les professionnels de proximité et les étudiants dans le développement d’un « haut » raisonnement clinique. Il n’y a pas de méthode idéale mais bien une complémentarité de modèles et d’outils qui vont permettre de s’adapter à la diversité des profils de soignants et d’apprenants.

L’ouvrage « Raisonnement clinique infirmier : guide méthodologique » a été publié dans ce sens, en intégrant des parties attractives, ludiques et innovantes. Les patients prises en charge méritent que chaque acteur de santé contribue à l’amélioration constante de notre système de santé via son expertise, ses atouts. Ce livre a l’ambition de valoriser le métier du soin. Il repositionne le raisonnement clinique de manière centrale pour les étudiants et les professionnels dans leurs pratiques quotidiennes. Il peut également engager un questionnement chez les managers concernant leur leadership clinique et aussi sur la façon dont ils souhaitent faire vivre le raisonnement clinique auprès des équipes qu’ils encadrent.

 


Pour aller plus loin : 

Loïc MARTIN

 

Nous remercions vivement Loïc MARTIN, Cadre supérieur de santé Formateur à l’IFCS du CHU Rouen Normandie, Conférencier, auteur et Doctorant en sciences de l’éducation au laboratoire Cirnef Université Rouen Normandie , pour partager son expertise sur notre plateforme média digitale d’influence www.managersante.com 

 


Biographie de l’auteur : 
Loïc MARTIN est actuellement Cadre supérieur de Santé formateur (filière infirmière) à l’Institut de Formation des Cadres de Santé (IFCS) du CHU de Rouen depuis 2015, après une expérience professionnelle de 6 ans en tant qu’infirmier, puis 9 ans en tant que Cadre de Santé (aux urgences puis à l’IFSI du CHU de Rouen). Son expertise porte sur le développement stratégique du numérique de l’IFCS, tout en continuant à expérimenter la classe inversée et l’apprentissage mobile.
Titulaire d’un Master 2 de recherche francophone en Sciences de l’Education à l’Université de Rouen, il s’est intéressé à la problématique de l’apprentissage du raisonnement clinique infirmier et a développé de nouvelles pratiques pédagogiques autour de la « classe inversée » et « l’apprentissage mobile ».
Depuis septembre 2018, il a entamé un Doctorat en sciences de l’éducation à l’Université Rouen Normandie au laboratoire Cirnef, et s’intéresse à l’effet du numérique sur les pratiques managériales du Cadre de Santé de proximité.
Loïc MARTIN collabore avec les étudiants de l’Université Rouen Normandie et de l’Université de Sherbrooke sur des projets de recherche faisant l’objet de communication des travaux lors de la Journée de rencontre annuelle entre les étudiants.
Il apporte aussi son expertise auprès des professionnels de santé paramédicaux (Infirmier-Infirmière de Pratiques Avancées (IPA), Ergothérapeute (IFP), Sage-Femme, etc.
Loïc MARTIN est membre du comité de rédaction de la revue professionnelle Soins Cadres depuis 2012, auteur de plusieurs articles et assure la coordination de publications thématiques. Il est également auteur d’un ouvrage à paraître en Septembre 2019 sur « Le raisonnement clinique infirmier » chez Elsevier Masson.
En tant que conférencier, il propose régulièrement des interventions innovantes lors des Colloques, Congrès, conférences sur des sujets comme la classe inversée, l’apprentissage mobile, l’impact du numérique dans les formations paramédicales, la valise numérique collaborative ou encore le slow management. Toutes ses contributions sont disponibles sur son blog crée en 2019 (www.loicmartin.me)

PUBLICATIONS DE  LOÏC MARTIN : 

Livre Loic MARTIN

[VIDEO]


Articles de l’auteur : 


2019

PROCHAINES INTERVENTIONS DE LOÏC MARTIN 


 

08 et 09 Octobre 2019

72e congrès des manageurs publics de santé – 2019

SMPS
Participation de Loïc MARTIN à la Table ronde : “Quel management pour garantir la proximité ?”
  • Eve PARIER Directrice générale, CNG
  • Thierry BRUGEAT Coordonnateur général des soins, CHU Reims
  • Frédéric SPINHIRNY DRH, hôpital NeckerEnfants malades, philosophe hospitalier

 


Jeudi 21 Novembre 2019

3ème Colloque international AUPTIC

Les technologies au service de la pédagogie.

 

AUTIPC

Téléchargez le programme

Inscription


Lundi 25 et Mardi 26 Novembre 2019

Congrès de l’ANCIM

(Association Nationale des Cadres Infirmiers et Médico-Techniques)

Musée des Confluences LYON 

ANCIM

 

Dans un quotidien où le rapport au temps et à l’espace de travail se modifie pour le cadre, l’usage adapté de solutions numériques peut contribuer à rendre plus efficace son travail. Intégrer la valise numérique collaborative dans ses pratiques managériales facilite le travail collaboratif et renforce la relation de proximité avec les soignants.


 

Suivez-nous sur ManagerSante.com, partenaire média digital 

Officiel du Salon Européen  #SANTEXPO 

Paris-Porte de Versailles 

Vous aimez notre Site média ?

Cliquez sur les étoiles et votez :

five-stars

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.