L’heure de « l’Innovation Inversée » en Santé est-elle arrivée ? Denise SILBER nous explique

Image 2

Article rédigé par notre nouvelle experte, Denise SILBER (Spécialiste de la Santé Digitale, Titulaire du MBA de l’université de HARVARD,  Présidente de Basil Strategies et Fondatrice de Doctors 2.0 & You)

Participez au premier congrès (GRATUIT) « FAMx à l’UNESCO Paris : l’Innovation inversée en santé » (Paris, les 31 Mai et 1er Juin, 2018) organisé par la Fondation de l’Académie de Médecine, sous le haut patronage du Ministère des Solidarités et de la Santé et en coopération avec Doctors 2.0 & You.


N°1, Avril 2018


Qui ne s’intéresse pas à l’innovation en médecine ? La médecine sans découverte, c’est à dire, sans progrès, est inimaginable. Et pourtant, adopter l’innovation ne va pas de soi.

Prenons l’exemple de l’e-santé. Les bases du dossier médical informatisé et de la télémédecine existent depuis environ 50 ans, sans pour autant être disponibles et accessibles partout…Est-ce pour des raisons de coût, de la force de nos vieilles habitudes, de la complexité de l’organisation de la santé, ou encore, parce que nous pensons que nous pouvons nous en passer, que les patients n’en bénéficient pas ?

Cette résistance à l’innovation n’est pas le cas dans toutes les régions du monde.  Il y a des pays où la population locale n’a absolument pas accès à un système de santé de type « européen ». Comment font ces personnes ? Et bien, elles innovent aussi, mais en low-cost.

Et quand nous découvrons leurs innovations et que nous les importons chez nous, cela s’appelle de l’innovation inversée. Et en santé, l’heure de l’innovation inversée est peut-être arrivée.

L’innovation inversée est un concept développé par des chercheurs en sciences sociales pour décrire l’apport en innovation des pays émergents vers les pays développés. Le terme s’est fait connaître par les professeurs Vijay Govindarajan et Chris Trimble de Dartmouth ainsi que par le PDG de General Electric, Jeffrey R. Immelt.[1]

Les principaux pays émergents, c’est à dire, les pays à faible PIB par habitant, mais forte croissance économique, sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine (BRIC) et auxquels s’ajoutent le Mexique, l’Indonésie, même si la catégorisation ne fait pas l’unanimité. La capacité de ces pays à innover rapidement contribue aux transformations structurelles qui font d’eux les moteurs de l’économie mondiale.

Le « Gesture Therapy » au Mexique

Le  « Gesture Therapy » au Mexique

Quelle est l’origine de l’innovation inversée ?

Au départ, elle vient du monde de l’industrie, et en particulier des fabricants occidentaux qui n’arrivaient pas à vendre leurs produits américains ou européens en Inde ou en Chine, des marchés trop importants pour les abandonner.

Mais, les produits américains étaient à la fois coûteux et inadaptés à l’infrastructure locale. Progressivement les dirigeants des entreprises ont réalisé qu’il fallait concevoir les produits sur place.  Et une fois fabriqués, ces produits « low cost » ont été « découverts » par les consommateurs américains ou européens et importés, d’où l’expression, l’innovation inversée.

Dans le domaine de la Santé, la pénurie de professionnels, d’infrastructure, de matériels médicaux et de financements dans les pays émergents a depuis longtemps contraint les populations locales à la mise au point de solutions locales.

Quels sont les exemples type de ces solutions locales en santé ?

  • Le recours aux membres de la communauté, et à des « health workers » ou travailleurs de santé, sans diplôme médical pour soigner les patients, au lieu des bac + 10.
  • L’utilisation de SMS sur des téléphones mobiles classiques et non pas des des applications sur des smartphones à 1000 euros
  • La production de prothèses à bas prix, moins ressemblant au corps humain, que ceux habituellement déployés dans les pays du Nord

 Et jusqu’à récemment, ces solutions restaient peu connues en dehors de leur territoire d’origine.

Qu’est-ce qui change ?

Le monde devient un village global : la pénurie de professionnels de santé et les contraintes budgétaires concernent tous les systèmes de santé. Le temps est venu d’examiner de près dans le Nord, ces solutions du Sud, d’examiner l’innovation inversée en santé.

C’est en tous cas, la réflexion de la Fondation de l’Académie de Médecine (FAM) dont les membres sillonnent les pays émergents depuis trois ans, dans le cadre d’échanges médicaux bilatéraux. Les accords de la FAM ont été conclus avec le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine, le Sénégal et l’Afrique de l’ouest, le Mexique, l’Ouzbekistan et le Vietnam.

« Reconnue d’Utilité Publique en 2013, la FAM a pour mission de valoriser les partenariats de la médecine française avec les médecines dans le monde et d’accélérer la diffusion, au plan international, des pratiques médicales de pointe. Elle fonde son action sur une collaboration accrue avec les Académies de Médecine ou leurs équivalents. »  Son président est Jean-Marie Dru, auteur de 15 approches disruptives de l’innovation[2] le vice président le Professeur Bernard Charpentier, et son Secrétaire-Général, le Docteur Yves Juillet.

Mais comment examiner l’innovation inversée en France, sans se déplacer dans des pays lointains ? C’est la mission du congrès  « FAMx Paris : l’Innovation inversée en santé », (Unesco 31 mai-1er juin). FAMx Paris est organisé par la Fondation de l’Académie de Médecine, sous le haut patronage du Ministère des Solidarités et de la Santé et en coopération avec Doctors 2.0 & You.

FAMx Paris portera sur  trois grands défis que notre système de santé doit relever : les déserts médicaux, la maîtrise des coûts, l’évolution des rôles des professions de santé et mettra à l’honneur douze innovations inversées susceptibles de contribuer aux solutions.

Quelques exemples pionniers des innovations inversées :

    • Le Brésil : Le réseau télésanté de Minas Gerais qui connecte les hôpitaux universitaires avec les services municipaux de santé situés dans des lieux difficiles d’accès
    • L’Inde : le Jaipur Foot, une association qui distribue des prothèses de genou, de pied, et de jambe, à faible coût, dans 29 pays
    • La Chine : Sino Heart Group, un programme de chirurgie cardiaque qui permet à plus de cinquante hôpitaux inexpérimentées dans vingt régions chinoises, de procéder à ces opérations
    • Le Mexique : Gesture Therapy, une innovation permettant à un patient ayant perdu l’usage d’un membre supérieur de faire de la ré-éducation à domicile ou dans un centre de soin proche
    • La Tanzanie : Centre communautaire de dermatologie Moshi, premier centre de formation d’intermédiaires en santé dans la prise en charge des dermatoses les plus courantes en Afrique

     

 


Pour aller plus loin : 

[1]  Innovation inverse

[2] New : 15 approches disruptives de l’innovation, 15 janvier 2016 de Jean-Marie Dru

 


 

2000px-Linkedin_icon.svgtwitter-icon-hoverViadeo-icon fb_icon_325x325  LOGO youtube_PNG9  GOOGLESCOOP IT

Nous remercions vivement  Denise SILBER (Spécialiste de la Santé Digitale, Titulaire du MBA de l’université de HARVARD, co-fondatrice de l’Internet Healthcare Coalition, coalition productrice du premier code éthique de la cyber-santé, fondatrice en 2001 Basil Strategies, agence de conseil en communication spécialisée dans le numérique en santé et fondatrice de Doctors 2.0 & You, mettant en avant des patients intervenants lors de Conférences pour la première fois en France et reconnus pour leur qualité par Stanford Medicine X) ,  pour partager son expertise professionnelle pour nos fidèles lecteurs de www.managersante.com


Denise SILBER CMNFIS

Biographie de l’auteure :
Attirée par l’innovation et par l’international depuis toujours, Denise SILBER, née à New-York, est titulaire du MBA de l’université de HARVARD. Elle a rejoint, ensuite, l’industrie pharmaceutique en Europe où elle est devenue vice-présidente marketing.
Après cette expérience en grande entreprise, Denise a crée son agence de communication médicale à Paris, avant de se joindre à une start-up à New York, une des premières sociétés de télémédecine. Aux États-Unis, Denise a été co-fondatrice de l’Internet Healthcare Coalition, coalition productrice du premier code éthique de la cyber-santé.
Denise fonde en 2001 Basil Strategies, agence de conseil en communication spécialisée dans le numérique en santé qui a été à la pointe des tendances numériques, accompagnant les acteurs de santé à travers le monde numérique en perpétuelle évolution depuis les sites Web 1.0 jusqu’à la réalité virtuelle et plus encore.
Basil Strategies a co-dirigé la première conférence de santé 2.0 hors des États-Unis et a fondé les conférences Doctors 2.0 & You, événements mettant en avant des patients intervenants pour la première fois en France et reconnus pour leur qualité par Stanford Medicine X.

 

Image4 MMS
Denise SILBER , Présidente de Basil Strategies et Fondatrice de Doctors 2.0 & You  et Jean-Luc STANISLAS, Fondateur de www.managersante.com

 


AGENDA 2018 :

Les prochaines Conférences à ne pas manquer

avec Denise SILBER 

notre experte MMS sur le Patient promoteur(e) en France  :


 

Capture

 

CLUB ADETEM Santé, Denise SILBER, 11 Avril 2018

 

 

 


 

Et retrouvez à Paris, www.managersante.com,

partenaire média Officiel de Paris Healthcare Week les 29>31 Mai 2018

Bannière marketing MMS 2018 Google 5 Paris Healthcare Week 2018 Version 1, 18 03 2018

 

2.5.0.0
2.5.0.0
2.5.0.0

Laisser un commentaire