Le “Pervers Narcissique”, ou l’art de manipuler ? Son portrait, sans état d’âme…

RODOLPHE OPPENHEIMER Image2


N°1, Novembre 2017


Rodolphe OPPENHEIMER  (Psychanalyste Français, Membre associé de l’Institut National de Psychanalyse,  auteur de 2 nouveaux ouvrages : Peur, angoisse & phobie” (aux Editions Marie B , Novembre 2017) et “Se libérer des troubles anxieux par la réalité virtuelle” (aux Editions d’Eyrolles, Novembre 2017)

Si les pervers narcissiques ne représentent en soi qu’une petite partie de la population, il devient « dangereux » de les croiser, de les fréquenter puis de les aimer, car comme une toile d’araignée qui se tisse à votre insu, vous tomberez assurément dedans. Avez-vous déjà vu des magiciens sortir des lapins d’un chapeau ?

Oui, il y a peut-être un truc, mais à l’évidence le lapin sort du chapeau. Le pervers narcissique a aussi son truc et ce « truc » généralement c’est vous !

Il relève d’une forme de toxicité déconcertante.

Son portrait :

Au fil du temps, les noms utilisés pour dénommer, pour dénoncer cette catégorie d’individus ont évolué, ils tombent même à présent dans le « domaine public » des bâtisseurs de souffrances. Vous en connaissez, vous en croisez. « Lui là-bas à côté de la photocopieuse, oui, celui qui a l’air si timide, si fragile, incroyable, je pensais qu’il avait un style bien particulier. Elle aussi jolie et douce, celle qui est surnommée la femme enfant ! »

Le danger justement c’est leur aspect dit « normal », ils peuvent être un collègue, une amie, un parent, à première vue ils sont agréables, prévenants, avenants, ils ne lésinent pas sur les chocolats et les roses. Elles ne comptent plus leur temps pour être aux petits soins avec lui.  Ce n’est que plus tard à leur contact que des sensations bizarres, étranges apparaissent, que la rose se fane et que le chocolat commence à avoir un goût amer.

Pervers narcissique Image 2

Leurs proies commencent à ressentir un grand vertige, elles sont prises d’un sentiment de culpabilité, et se considèrent fautive de tout. Ce n’est qu’à ce stade où l’on perçoit leur narcissisme pathologique.

Souvent ces hommes ou ces femmes sont décrits comme des manipulateurs, mais tout est dans le degré et la nuance, dans le but recherché par celui ou celle qui veut arriver à ses fins. Certains le pratique en amateur, malheureusement d’autres sont des professionnels. Ils peuvent et ils savent donner l’impression à celles et ceux auxquels ils s’adressent, qu’ils sont ce qu’il y a de plus beau au monde, puis qu’ils deviennent ce qu’il y a de plus laid.

Combien de femmes m’ont dit en consultation : « Regardez ce que je suis devenue, je suis laide et affreuse, il me l’a dit et il a raison ! », étrangement j’ai reçu plus de femmes évoquant des pervers narcissiques que d’hommes même si les cas existent.

À l’image d’une secte ou d’un gourou, leurs paroles deviennent paroles d’évangile ; les pervers narcissiques justifient leur existence en broyant leurs victimes, cela leur permet de prendre un ascendant terrifiant. Telle une bactérie, ils ou elles jouissent à contaminer leur entourage, vous devenez le billet gagnant d’une loterie diabolique.

Un pervers narcissique a toujours plusieurs proies et court plusieurs lièvres à la fois, en prétextant aller voir un parent souffrant qu’il semble être le seul à soulager, un ami en détresse qui se suiciderait sans lui… Il a toujours le beau rôle. Sans doute aurait-il eu le premier prix du conservatoire, tant il fait un acteur crédible.

Pervers narcissique Image 1

Les angoisses de Valérie…

Valérie – 46 ans – a vécu longtemps avec un grand manipulateur, elle me raconte en séance ses pics, ses petits mots assassins, ce regard glacial rempli de mépris, des temps de silence insoutenable mettant Valérie très mal à l’aise. Elle est obligée de s’accrocher au fauteuil tant l’angoisse est forte, je l’invite à inspirer doucement par le nez et souffler très calmement afin qu’elle ne soit pas hypo ou hyper ventilée ce qui serait vecteur d’une attaque de panique. Je suis obligé de montrer à Valérie comment éviter une telle crise, nous alternons donc psychanalyse et thérapie comportementale et cognitive (TCC). Chaque matin, elle se souvient, se sentir de plus en plus un « rien du tout » comme elle me l’a évoqué ; elle me raconte avoir subi les « pires humiliations » : « Il me disait, je t’aide pour que tu ailles mieux, c’est pour toi, pour ton bonheur uniquement ».

Miroir aux alouettes

Nicolas se souvient de ses copains qui lui demandaient s’il n’avait pas une sœur tant elle avait l’air d’être parfaite, il préférait garder le « secret de la honte » comme il le nommait.

A l’image de personnalités bipolaires, ce qu’ils montrent à l’extérieur ou en groupe est l’antipode de ce qu’ils sont dans l’intimité. Cette mutation peut s’opérer en un rien de temps, ce qui donne un sentiment d’insécurité total. Quand vous leur donnez tort, une tristesse, tout comme une crise de fureur peuvent émaner d’eux.

Vous voulez y croire et encore y croire

A nouveau charmeur, drôle, spirituel et cultivé, vous vous apercevez que ce qui va mieux un jour vous est facturé au centuple le lendemain. Vous avez des doutes, pervers narcissiques ou pas, faites comme un moteur de recherche, cherchez si votre nouvelle amie peut avoir certaines caractéristiques comme : la critique facile, l’art de la culpabilisation, la facilité à remettre sur l’autre ses propres erreurs, ses changements de points de vue, ses mensonges et sa jalousie.

Quand vous ressentez un sentiment désagréable de perte de liberté, c’est que son entreprise de démolition fonctionne parfaitement ; lorsqu’à son contact, vous vous sentez comme une petite fille ou un petit garçon craignant un adulte, c’est qu’un cran de plus est atteint.

Ils savent qu’un appel de leur part va semer la confusion chez vous durant plusieurs jours où ils batifoleront avec une ou un autre à qui ils feront la même chose et ainsi de suite.

Pervers narcissique Image 3

Les désillusions de Pamela…

Pamela se souvient avoir rencontré « l’homme de sa vie ». Il avait les mêmes goûts qu’elle, il approuvait tout ce qu’elle faisait, allant jusqu’à un certain mimétisme les premiers temps. « Il se montrait un amant efficace », nous raconte Pamela, il faisait cela avec « une sensualité intarissable ». Pamela me pose énormément de questions et si, et si… que serait-il arrivé ?

Nous entamons un exercice consistant à ne pas laisser un scénario inachevé, une fois que nous avons effectué ce travail Pamela semble avoir moins de regrets.

Il ne s’agit malheureusement que d’une technique pour agripper, puis comprendre le rêve de sa conquête, le plus important pour elle, puis il donnera l’impression qu’il est la seule personne sur cette terre à pouvoir lui faire atteindre cela, ce « nirvana ». Cette trouvaille lui permettra de se rendre indispensable et de tirer les ficelles de sa victime, qui sera réduite au stade de marionnette.

La victime, petit à petit, va se renfermer sur elle-même, apeurée par des représailles qu’elle pourra imaginer sous toutes les formes, morales comme psychiques. Il faudra désormais tout faire pour le ou la contenter lui et uniquement lui, quitte à dormir par terre pour qu’il ait encore plus de place dans le grand lit froid.

Le pervers narcissique n’a au fond pas d’affect. A l’image d’un acteur de cinéma, il y a un texte, un plan de travail, un début et une fin et surtout des attentes.

Même s’ils sont adultes, ils ont six ans dans leur tête, ils sont au sommet de leur immaturité. Ils nuisent aux stades les plus importants ; c’est pourquoi il ne faut rien en attendre, les fuir au plus vite et ne pas se laisser contaminer car la guérison est longue et douloureuse.

Cependant, à celles et ceux qui veulent se soigner, se désintoxiquer, des professionnels connaissant parfaitement bien ce sujet, ils sont là pour vous accompagner, vous aider, vous soigner de ces personnalités hautement toxiques.


2000px-Linkedin_icon.svgtwitter-icon-hoverViadeo-icon fb_icon_325x325 LOGO instagram_PNG11

   Site PSY92  Cabinet


N’hésitez-pas à laisser vos commentaires… Rodolphe OPPENHEIMER vous répondra avec plaisir !


Nous remercions vivement Rodolphe OPPENHEIMER  (Psychanalyste Français, Membre associé de l’Institut National de Psychanalyse, de L’AFTCC, il possède une expérience de 20 ans, spécialiste en thérapie comportementale et en Psychanalyse, il développe le traitement des phobies par la réalité virtuelle), pour son expertise professionnelle en proposant le partage de ses articles, pour nos fidèles lecteurs de www.managersante.com


Biographie de l’auteur : 

Rodolphe Oppenheimer est un psychanalyste français, Membre associé de l’Institut National de Psychanalyse, de L’AFTCC il possède une expérience de 20 ans, spécialiste en thérapie comportementale et en Psychanalyse, il développe le traitement des phobies par la réalité virtuelle.
Petit fils de Lucie et d’Edgar Faure, il est Président-Fondateur depuis 2003 de l’association Edgar Faure, ainsi que du Prix de Littérature Edgar Faure. Il est Chevalier de l’Ordre du Mérite, des Palmes Académiques, du Mérite Agricole et des Arts et des Lettres.
Auteur de plusieurs ouvrages, dont “Edgar Faure, Secrets d’Etat, Secrets de Famille”,” Sans Totem ni Tabou” Editions Ramsay “Peur, angoisse & phobie” (Editions Marie B , Novembre 2017) et “Se libérer des troubles anxieux par la réalité virtuelle” (Editions d’Eyrolles, Novembre 2017). En collaboration avec le Dr Éric Malbos et le Professeur Christophe Lançon (CHU de Marseille)

10 commentaires sur “Le “Pervers Narcissique”, ou l’art de manipuler ? Son portrait, sans état d’âme…

  1. Très bon post !
    Le pervers joue mime ment deforme fabule projette invente aime séduire aime faire du mal s’amuse sans cesse a créer espoir désespoir je t’aime je te hais j’avance je recul etc le paradoxe est constant cela rend confus …malade …et ensuite fou plus vous allez mal plus le pn va bien et plus le temps passe plus la cruauté monte d’un cran !
    Perso j’en croise plein ils sont pas 3 pour cents mais bien plus de toute catégorie professionnel social et physiquement différent !
    Pour vite détecter un pn prenez votre temps avant de faire rentrer une personne dans votre vie chez vous ne racontez pas vos secrets vos anciens traumas soyez sympa mais surtout observe un pn quand il vous choisit ne va plus vous lâchez il est très presse de conclure d’aller chez vous de coucher voir de se marier etc il est très envahissant trop curieux vous verrez très vite qui se contredit ment peut tenir des propos déplacés avoir des réactions disproportionné très vite vous allez voir qu’il propose pas mais qu’il impose sans vous demandez votre avis très vite va commencer à vous juger critiquer l’air de rien essayer de vous culpabilisez peut être arrogant ou pleurnicheur ou agressif les hommes sont dominants machos égocentrique superficiel assoiffé de pouvoir d’argent de reconnaissance parle toujours des autres des ex des femmes etc la veille peut être agréable sympa avec de l’humour le lendemain distant froid agressif cruel sans aucune raison ou pour une broutille ne s’excuse pas ne se remet pas en question tout est flou vague bizarre .
    Les symptômes avant de le fréquenter votre étiez positive plutôt joyeuse avec de l’énergie des idées des rêves des projets depuis que vous le fréquentez vous êtes confuse triste en manque d’énergie frustrée en colère mal de ventre migraine insomnie boulimie perte d’appétit vomissement votre teint devient terne vos cheveux secs vous vous sentez oppressez harceler aussi bien moralement que sexuellement quoi que vous fassiez vous disiez rien ne s’améliore c’est de pire en pire .
    Un conseil partez et très très vite un pn est incurable et prend beaucoup de plaisir a vous détruire c’est un sadique .
    Ce n’est pas un humain un pn c’est une machine de démolition pour lui faire du mal c’est sa passion c’est naturel il adore tromper trahir voler exploiter et jouer la victime innocente et reporter toute la faute sur vous lui il est innocent même preuves à l’appui il nie toujours et ne se remet jamais en questions il prend tout le monde pour des cons et ça m’amuse beaucoup .
    Les actes observe n’écoutez pas les mots regardez ce qu’il fait réellement pour vous et la vous vous rendrez compte que même un chien est mieux traité on est des objets pour eux des poubelles des serpillères rien de plus et ne vous laissez pas émouvoir par ses excuses c’est joue aussi ya rien de sincère .
    Chez un pn ya 10 pour cents de bien et c’est juste pour maintenir l’illusion l’espoir chez sa proie le reste c’est du Canigou qu’on offre a des chiens c’est l’enfer le chaos .
    A l’extérieur le pn est agréable mais c’est un rôle pour trouver de nouvelles proies et maintenir ses fans dans l’illusion dans l’intimité il est lui même glacial méchant cruel sadique moqueur c’est un détraqué mental et sexuel la c’est vraiment lui un pauvre type sans valeurs dans morale sans honneur aucune beauté intérieur une très très l’aide personne très méchante gratuitement pour le fun ça l’éclate d’être ainsi
    On coupe on part un conseil faites la morte sachez qu’on est juste un numéro un jouet de plus pour un pn .
    Le pn aime autant sa proie que j’aime mon grille pain !
    C’est beau l’amour chez le pn !

  2. Pour mémoire les excellents livres : “Le pervers narcissique et son complice”; et “La haine de l’amour” sur le même sujet

  3. À propos des pervers narcissiques, je voudrais tenter d’être l’avocat du diable. Ils sont des diables et tout le monde écrit “qu’ils sont toxiques, dangereux, incurables et qu’il faut donc les fuir absolument et au plus vite.”
    Mais qu’allons-nous faire des pervers narcissiques ? Faut-il les ostraciser, les exorciser, les emprisonner, les anéantir… ? Qu’en faire ? Sont-ils définitivement pervers ? Ou bien une fée ou un magicien peut-elle ou peut-il les faire changer ? Sont-ils ainsi à cause de leurs parents, de leurs frustrations ? Autant de questions que je me pose, car il n’est pas dans ma nature de diaboliser des catégories de personnes et ce sont des êtres humains qui, quelle que soit leur toxicité dévastatrice, méritent à mon sens un tant soit peu d’attention et d’égards. On peut lire ici et là qu’ils sont de plus en plus nombreux, purs produits qu’ils sont de notre société déshumanisée, essentiellement préoccupée par le profit et le pouvoir.
    Et pourtant, moi qui vous parle, je peux dire que j’en ai subi beaucoup… à commencer par un membre de ma famille de sang.

    1. Mais un pn ou une pn ne souhaite pas d’attention d’égards d’amour d’affection.
      Ils veulent le pouvoir ils se croient supérieurs divins irréprochables parfaits ils souhaitent être les maîtres sois vous vous soumettez et devenez un toutou qui obéit à son maître sois il vous jette avant de vous jette essaie de vous démolir car vous avez refusé d’être un toutou qui vénère son maître.
      Oui se sont des humains mais sans humanité ils ont juste l’apparence humaine mais n’éprouve aucun sentiments humains comme l’affection l’amour la pitié la culpabilité…
      Ils moment l’empathie mais sur une courte durée le naturel revient au galop très vite.
      Tout ceux qui ne les vénèrent pas et ne se soumettent pas ils les détestent.
      J’ai du respect pour ceux qui font un travail sur eux pour aller mieux pas pour ceux qui pour aller mieux font du mal aux autres et en jouissent se sont des sadiques et ils sont paranos…
      Donc fuir oui se protéger oui mais rien empêche le pn d’aller se faire soigner 🙂

  4. C’est un article remarquable qui respire l’expérience. J’en ai extrait quelques lignes qui me paraissent exemplaires :
    Le danger c’est leur aspect dit « normal », ils peuvent être un collègue, une amie, un parent, à première vue ils sont agréables, prévenants, avenants, ils ne lésinent pas sur les chocolats ni les roses. Ce n’est que plus tard à leur contact que des sensations bizarres, étranges apparaissent, que la rose se fane et que le chocolat commence à avoir un goût amer.
    Leurs proies commencent à ressentir un grand vertige, elles sont prises d’un sentiment de culpabilité, et se considèrent fautives de tout. Ce n’est qu’à ce stade où l’on perçoit leur narcissisme pathologique.
    Ils peuvent et ils savent donner l’impression à celles et ceux auxquels ils s’adressent, qu’ils sont ce qu’il y a de plus beau au monde, puis qu’ils deviennent ce qu’il y a de plus laid.
    À l’image d’une secte ou d’un gourou, leurs paroles deviennent paroles d’évangile ; les pervers narcissiques justifient leur existence en broyant leurs victimes, cela leur permet de prendre un ascendant terrifiant.
    Merci à MMS.

  5. Merci pour cet article qui démontre la “perversité” des pervers narcissiques.
    Au cour de ma vie professionnelle, j’ai eu à faire a quelques responsables de ce genre, et il ne m’a pas été facile de me sortir de leurs griffes car ce genre de personne lorsqu’elles tiennent une victime, ne la lâchent plus.
    Vous avez beau essayer la communication non violente, d’être ferme, rien à faire, bien au contraire c’est pire.
    Alors il reste un éventuel rapport de force si vous avez un bon représentant du personnel dans votre entreprise, mais même comme ça, ça reste compliqué.
    Alors il ne reste plus que le silence radio ou de ne plus les voir.
    Mais quand c’est votre responsable, c’est très compliqué.
    Mais si nous traitons le problème à la base, il y a, je pense une chose qui les attire plus que tout : c’est notre besoin de reconnaissance.
    Ce besoin non seulement les attire mais en plus nous enfonce dans une souffrance.
    Commencer par ne plus avoir ce besoin de reconnaissance, est déjà un frein pour le pervers qui sentira que cette personne est assez forte pour ne pas se laisser intimider.
    C’est mon avis personnel par rapport à mon vécu.
    Merci encore et bonne journée.
    Paul
    https://larbreabienetre.com/kaizen-2me-partie-le-besoin-de-reconnaissance/

    1. Oui exact le besoin de reco. Naissance le besoin d’affection d’amour d’échange de partage dans des relations amicales sentimentales surtout besoin normal si équilibre mais ceci le pn ne vous le donnera pas pour que vous soyez en manque et souffrez et de surcroît essaiera de vous culpabilisez en essayant de vous faire croire que c’est vous le problème vous ne comprenez rien vous êtes jamais à la hauteur.
      Et c’est son but c’est impossible d’être à la hauteur avec un pervers c’est impossible d’être en harmonie avec un ou une pn c’est cela que la cible doit comprendre le pn est incapable de communiquer sainement incapable d’aimer et incapable d’empathie il est fou mais c’est une folie blanche c’est sa cible qui va devenir malade ou folle… A sa place car un pn ne peut pas faire de dépression il va la projeter sur sa cible.
      Face à un pn on part ou on garde ses distances et on est superficiel hypocrite et flou comme un pn du coup ya plus de prise et il lâche l’affaire
      Ceux qui restent sont pn ou soumis j’en suis persuadée une personne plutôt équilibree ne restera pas.
      Le pn sait reconnaître les personnes fragile ou en situation vulnérable après un deuil divorce….
      Il choisi sa proie la scanné la teste et ensuite où l’autre s’accroche malgré la maltraitance ou elle lâche
      Faut lâcher l’affaire le pn est pas une affaire mais un boulet toxique.
      Le dernier m’a jette comme on jette un sac poubelle il espérait que je reviennes en rampant comme un chien j’en suis sûre.
      La je me suis dit lâche après c’est dure c’est comme une drogue
      Ceux qui restent sont dépendants drogues et malades aussi.
      C’est pas une relation c’est une emprise le pn surveille contrôle exploite raconte tout est son contraire il rend fou.
      Partez respectez vous et aimez vous le reste suivra.
      Un pn est incurable je connais aucun pn qui a évoluait avec l’âge.
      Mon père en était un et il est mort pn à insultait son aide à domicile.
      Courage et paix on s’en sort faut juste pas les fréquenter 🙂

  6. Merci Jean Luc et à tous ces auteurs, ce site est une richesse pour moi qui suit cadre de santé. Il contribue à me donner des outils d analyse au quotidien et à m évader par mon appetence aux relations humaines. Merci à tous

    1. Bonsoir Stéphanie Renault,

      Nous sommes ravis de recevoir votre commentaire de soutien, ce qui permet à toute l’équipe de http://www.managersante.com de poursuivre son engagement à partager des articles professionnels de qualité de nos Experts sur les problématiques du management du secteur de la santé, en France et à l’International.

      Merci de votre fidélité, et n’hésitez-pas à contribuer à la promotion de notre plateforme destinée aux Dirigeants, Médecins, Managers et professionnels du secteur de la santé, en partageant auprès de votre environnement professionnel.

      Jean-Luc STANISLAS
      Fondateur de http://www.managersante.com

Répondre à Jean-Luc STANISLAS Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.