Le traitement managérial des incivilités au travail en milieu de santé

Stéphanie CARPENTIER Image 10


N°6, Juin 2017


 

L’actualité est riche en événements où les incivilités, y compris au travail, sont dénoncées et le monde de la santé n’y échappe pas. Pour autant est-ce une réalité ou un effet grossissant des médias? De la même, toutes les incivilités au travail, quelles viennent de l’extérieur (le public) ou de l’intérieur (les collègues) sont-elles considérées de la même manière par les managers ? Pour répondre à ces questions, une approche statistique complétée d’une clarification sémantique sera utilisée.

Lire la suite

Comment réagir face à un rapport négatif de l’ARS ?


N°5, Juin 2017


 

Cet article s’adresse plus spécialement m’adresser aux D3S (Directions des Etablissements Sociaux et Médicaux Sociaux),  même si la démarche proposée peut être transposée au secteur sanitaire.

Tous les Directeurs, aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé, redoutent une inspection de l’Agence Régionale de Santé (ARS), spécialement sur des soupçons de maltraitance, que ce soit à la suite d’un courrier à l’ARS ou d’une situation évoquée dans la presse.

Après avoir rappelé dans quel cadre s’inscrit l’action de l’ARS , quelques retours d’expérience d’établissements mis en cause seront commentés.

Le cadre de l’action de l’ARS dans les établissements médicaux -sociaux

Lire la suite

Histoire de l’ergonomie

Sébastien Bruère Image 1


N°1, JUIN 2017


Bonjour à tous et bienvenue dans ce premier article pour http://www.managersante.com, consacré à l’ergonomie.

Je suis un professionnel spécialisé en organisation du travail – Gestion du changement – Santé et sécurité du travail – Amélioration continue et ergonomie. J’exerce également des activités de chercheur en Organisation du Travail &  SST, à Montréal (CANADA),

J’ai le plaisir de consacrer, pour ce premier chapitre qui sera suivi d’une série d’articles pour MMS, autour des origines de l’Ergonomie.

L’origine de l’ergonomie

Il faut bien voir que si la discipline est récente, ses origines sont anciennes. Ses origines sont liées à la volonté d’efficacité du travail humain (physique) qui amènera, au cours des siècles, à tenter d’adapter les outils, les machines, les environnements physiques et l’organisation du travail aux capacités des travailleurs.

Elles sont liées également aux questions sur les effets du travail sur la santé. Dès l’antiquité, certains philosophes grecs se demandent s’il n’existe pas des liens entre certaines maladies et certains métiers. Mais c’est Ramazzini, médecin italien de la Renaissance, qui établit les premiers liens entre le travail et des maladies dans 52 métiers différents (genre travailler dans le bruit, ça rend sourd).

L’origine du mot « ergonomie » a été inventée par un polonais au XIXe siècle la façon dont il a construit le mot est intéressante. Il est composé de mot du du grec ancien érgon qui veut dire « travail » au sens de l’activité et nόmos « loi » qu’il faut prendre ici comme les lois de la nature. En ce sens, le créateur du mot avait la volonté de créer la science qui étudierait l’activité de travail.

Lire la suite

Le Syndrôme de l’Intestin Irritable : manifestation du Stress du Manager… ?

Image Intestin irritable Image 1


N°2  JUIN 2017


Le syndrome de l’intestin irritable qui touche presque 2 personnes sur 10 ! Cette maladie touche légèrement plus les femmes que les hommes et survient généralement entre 30 et 40 ans.

Définition :

Le syndrome de l’intestin irritable est une maladie qui affecte comme son nom l’indique les intestins et se manifeste par des douleurs abdominales qui peuvent toucher toutes les parties de l’intestin et l’estomac, associées à des diarrhées ou de la constipation.

Image Intestin irritable Image 4

Syndrome de l’intestin irritable :

Ces douleurs peuvent être à type de brûlure, de spasme, de crampe et peuvent être déjà présentes dès le matin au réveil. Elles peuvent aussi survenir après le repas et s’accompagner de diarrhées, ces dernières pouvant contenir des débris alimentaires.

Lire la suite

Propagation du syndrome d’épuisement professionnel : peut-on s’auto-évaluer ?

burnout


N°3, Avril 2017


Le burn out est encore trop souvent vécu comme un drame de l’insuffisance individuelle, alors qu’il relève d’une pathologie sociale, sinon même de civilisation.

Une frénésie s’est emparée de notre époque et donc aussi du monde du travail. Nous vivons clairement au-dessus de nos moyens individuels physiques et psychologiques, au dessus des moyens de notre planète Terre…

Jusqu’alors, tous les outils fabriqués par l’homme avaient toujours visé le prolongement de nos capacités musculaires, sensorielles, intellectuelles : voir plus loin que nos yeux ne le peuvent, entendre plus loin que nos oreilles, atteindre plus loin que la longueur de nos bras, inventer des machines à calcul plus rapide que notre cerveau…

cerveau-puce-informatique

Mais avec les nouvelles technologies, nous avons trouvé nos maîtres ! Nos outils nous ont kidnappé en retour et nous imposent leurs exploits : plus vite, toujours plus vite, en tout cas plus vite que la vitesse  que le corps humain  peut supporter et surtout maintenant, tout de suite, quand ce n’est pas pour avant-hier !

Lire la suite

Le « collectif » pour objectif… Dépasser l’approche gestionnaire pour revitaliser les relations humaines au travail


N°1, Mars 2017


Après une difficile période d’évocation du stress, des violences, du harcèlement, puis du burnout, notre regard sur le travail s’est subitement renversé : désormais foin des approches doloristes en termes de risques psychosociaux, mais plutôt la conviction de tendre ensemble vers la qualité de vie au travail, tant pour préserver la santé mentale des salariés ou agents, que pour la performance de l’entreprise.

Du gagnant/gagnant donc, pour notre plus grand bien. En ce début de siècle numérique, l’organisation se rêve agile, réactive, souple,… et les collaborateurs sont invités à afficher leur appartenance, voire leur fierté d’être intégrés dans une communauté ouverte et bienveillante. Beau projet plein de promesses, de belles perspectives, rien que du bonheur !

Soit, mais osons tout de même interroger le sort des collectifs, aspect décisif de la vie « au et du » travail.

Lire la suite

Peut-on condamner un Hôpital, personne morale, pour harcèlement moral avec responsabilité établie de son seul Directeur ?

Jérome TURQUEY Image 7


N°4, Mars 2017


«  L’hôpital est un lieu étrange. Emblème du soin, de la relation humaine, de ce qui reste d’humanisme dans notre société, il peut soudain se révéler un lieu de barbarie et de maltraitance. Celles-ci restent cachées aux yeux des observateurs », écrit le professeur Didier Sicard, ancien président du Comité national d’éthique, cité par La Croix (« La souffrance ordinaire des étudiants en santé », La Croix, 28 février 2017).

Face aux enjeux,  la « stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail de l’ensemble des professionnels de santé », annoncée par le ministère, parait bien dérisoire, car il n’est point question de sanctionner sur le principe les comportements déviants.

Alors que vient de paraître le livre du docteur Valérie Auslender (Omerta à l’Hôpital, Michalon, mars 2017), il est proposé dans cet article, d’analyser, sur le plan administratif et juridique, une affaire datant de 2002, pour laquelle il n’y toujours pas officiellement de jugement définitif, mettant en cause une Direction et un médecin, au Centre hospitalier Gabriel Martin à l’Ile de la Réunion.

Il s’agit d’un dossier de « harcèlement moral » porté jusqu’à la Cour de cassation, qui a cassé, avec renvoi, l’arrêt de la cour d’appel.

Une deuxième audience s’est tenue en appel il y a quelques mois, mais la copie exécutoire n’est pas encore rendue publique.

Lire la suite