Perceptions sensorielles et communication: acte 2

cropped-images-1

N°8, Novembre 2016


Nous avons vu entendu et pressenti dans l’article précédent, tout l’intérêt du système VAKOG et des prédicats employés dans le processus complexe de la communication ( se référer à l’article du mois d’octobre traitant ce sujet ).

Poursuivons aujourd’hui notre périple et plongeons-nous dans l’observation pour optimiser notre communication.

Issus de la PNL, les mouvements oculaires nous offrent une grille de lecture  pertinente et facilement utilisable  pour suivre notre interlocuteur dans ses processus de représentations internes. Ils délivrent de précieux indices sur la manière dont elles sont structurées. Les mouvements oculaires mettent en lumière  les stratégies mentales que nous employons pour chercher créer et nous représenter une information à travers notre système sensoriel VAKOG.

Et concrètement, à quoi correspondent les mouvements oculaires ?

Vous avez sans doute remarquez que nos yeux sont mobiles. Ils empruntent des directions différentes selon les échanges que nous vivons. Beaucoup d’idées reçues en découlent d’ailleurs. N’avez vous pas déjà dis ou entendu ceci: « Ne lève pas les yeux au ciel quand je te parle !!! » Interprété comme un manque d’intérêt voire de respect pour l’interlocuteur qui s’exprime en face de vous. Belle erreur !!!  Et ce qui est chouette avec les erreurs, c’est que ce sont des portes ouvertes, des opportunités d’évolution pour ouvrir nos perspectives et grandir. Ce que vous ignoriez c’est que cette personne cherche simplement à se représenter mentalement ce que vous lui énoncez. Elle se crée des images mentales pour comprendre saisir et voir clairement le message qu’elle entend.

A travers l’observation de l’évolution des mouvements des yeux nous pouvons suivre précisément le schéma sensoriel qu’utilise la personne dans sa communication et dans le traitement de l’information.

Précision cela maintenant, vous voulez bien…

Imaginez une personne  en face de vous. Voila ce que vous pouvez observer entendre et saisir lorsque ses yeux se déplacent. Ce qui suit  est représentatif pour une majorité de personnes. Il existe bien entendu des exceptions en lien notamment avec la latéralité, la culture ainsi que la perception du temps dans l’espace.  Les schémas remémoré et imaginé sont ainsi inversés. Prenez cela simplement comme une grille de lecture.

Concentrons nous sur une configuration de fonctionnement classique. Voici les principaux présupposés:

imo

Une personne qui  cherche de l’information visuelle regarde en haut lorsque vous lui posez une question:

Lorsqu’elle se souvient d’une image connue, son regard s’oriente en haut sur sa gauche. Quelle est la couleur de votre première voiture?

Si elle se crée une image, elle regarde en haut à droite:                                                     L’individu imagine à travers ses références quelque chose qui n’est pas encore réel en liant plusieurs informations qui existent de manière dissociées. Prenons votre grand mère et une voiture de karting et  Imaginez la faisant la course sur un circuit de karting.Cette expérience n’existe pas et pourtant vous l’avez crée dans votre esprit à travers vos représentations internes. C’est le processus de créativité.

Certains disent qu’on peut de cette manière identifier quelqu’un qui ment. Je reste à cet égard extrêmement prudente, et ce pour plusieurs raisons. La première est qu’il existe des exceptions comme énoncé précédemment. La seconde est qu’il est simplement réducteur de résumer à travers une grille de lecture, la compréhension et la traduction de l’humain. Je connais du vocabulaire anglais et pourtant je ne maîtrise pas toute les expressions de la langue qui en liant les mots entre eux dans une phrase transforment complètement sa signification. Il y en a d’autre et ce n’est pas le sujet ici.

Une personne qui cherche de l’information auditive oriente son regard au niveau de ses oreilles lorsque vous lui posez une question:

Si ses yeux vont à gauche, elle cherche des sons remémorés: Quelle est la sonnerie de votre réveil matin? 

S’ils se dirigent vers la droite, elle crée un son: quelle serait la voix de votre père s’il parlait comme Marge Simpson?

Une personne qui cherche de l’information kinesthésique ( de l’ordre du ressenti ) dirige ses yeux en bas sur sa droite. Elle éprouve des sensations. Quelle est ta main la plus froide?

Lorsqu’elle regarde en bas sur sa gauche, elle se parle à elle même. C’est le dialogue interne.

Et tout ça pour quoi finalement?

Tout d’abord pour concevoir toute la complexité des fonctionnements humains et nous y relier . Repérer plus facilement le canal de mon interlocuteur, m’y brancher et échanger au même niveau sensoriel pour mieux communiquer. Les prédicats nous donnent des indicateurs auditifs, les mouvements oculaires visuels. J’ai donc le son et l’image  comme GPS pour guider ma communication. Je gagne en clarté dans l’expression et la transmission de mon message. J’affine mon expression, j’améliore ma pédagogie j’enrichis mes relations.

Percevons et prenons conscience qu’il y a autant de manières de fonctionner, de parler, d’appréhender de voir la réalité, d’interagir avec notre environnement que d’individus. Ma  carte n’est pas le territoire, et encore moins celle de l’autre. Une expression n’est pas mieux qu’une autre mais juste schématiquement un « process » d’ être.

Alors restons humble, et avançons simplement à tâtons a travers le chemin de la communication.

 2000px-Linkedin_icon.svg   Viadeo-icon


Nous remercions vivement Eugénie THEVENON (Coach professionnelle, Infirmière en Santé Mentale), pour partager son expérience professionnelle en proposant sa Rubrique mensuelle, pour nos fidèles lecteurs du Site www.managersante.com

 

2 commentaires sur “Perceptions sensorielles et communication: acte 2

  1. merci pour votre article qui fait « tomber » des idées reçues sur le sens du regard ; à ce que l’on prend pour une fuite un désintérêt un  » mensonge à venir  » on y voit à présent un langage une « pose » dans la réflexion un travail de l’esprit.. merci

    1. Bonjour Béatrice,
      merci pour votre retour. Les idées reçues sont faites pour être bousculées. Et c’est tant mieux. Cela permet l’évolution :)!

Laisser un commentaire