Pourquoi le Management par la prévention santé est-il si peu développé en milieu hospitalier ?

 

Johnny KEIRE Article N°5 Juin IMAGE 1 2016


N°5, Juin 2016


 Petites définitions :

«Un système de management de la sécurité et santé au travail a pour but  l’amélioration des conditions de travail, de manière générale et partagée (tous les acteurs) : il s’agit d’une méthodologie d’amélioration de la performance de la sécurité/santé au travail basée sur des schémas de prévention, des procédures, des plans d’action, impliquant chaque niveau de responsabilité.

Le schéma de développement d’un système de management de la santé / sécurité s’inscrit dans une dynamique de changement qui requiert de la pédagogie, une démarche participative et collaborative.»


Un système en cause ?

Une  grande  majorité  des  personnels  hospitaliers  sont  des opérateurs,  avec des  niveaux  de  qualification  très  élevés  :   les médecins aux soignants, tous sont des opérateurs du soin. La première conséquence de cela est le peu de temps donné au management et aux projets transverses.  Il est en effet notoire que dans une entreprise, les opérateurs passent en moyennent  80 à 90%  de  leur  temps  à  réaliser  les  opérations, contre  10 à 20%  de  leur  temps  à  gérer  des  projets.   Il  existe très peu d’équipes support dédiées aux projets d’organisation, ce qui est une des raisons des difficultés de  mise  en  œuvre  et  surtout  de  pérennisation  de  démarche innovante.

Il est également notoire, dans les industries qui ont mis en place des projets de transformation, que la difficulté à impliquer les collaborateurs, «procédurer » par exemple le  travail,  est  d’autant  plus  grande  que  la  qualification des opérateurs augmente . Même si ce comparatif entre l’industrie et l’hôpital peut être gênant, mais c’est dans l’industrie que nous avons le plus grand recul sur les théories des organisations et de l’efficacité opérationnelle.


Johnny KEIRE Article N°5 Juin IMAGE 2 2016Un  second  constat  est  que  les  organisations  hospitalières  sont  extrêmement  verticales  (en silo),  divisées  en  directions ayant  leur  propre  hiérarchie,  dont  les  compétences  ne  se recoupent  presque  jamais.

Ce  type  d’organisation  est assez  caractéristique  dans les milieux  de  type  fonctionnel,  ou l’expertise est importante.  Ainsi, on trouve en général une direction des soins, une direction des travaux, une direction des achats et de la logistique, plusieurs directions RH (en fonction des statuts des personnels), etc, qui ont souvent du mal a collaborer sur des projets impliquant les patients et  les processus  transverses.

Alors que le  parcours  du  patient est quant à lui complètement transversal.

Et si l’on occulte toute considération humaine, le dernier grand constat est le «marché», l’une  des  problématiques  de  l’hôpital,  qui  est  liée  à  son financement  particulier. L’impossibilité  d’ajuster  ses prix  en  fonction  de  la  qualité  fournie,  et  donc  de  ses coûts  réels . Ce qui engendre aujourd’hui en France tout le débat de la réduction ou maîtrise de ces coûts afin de rétablir un équilibre avec un besoin qui lui ne cesse de croître.


Voici donc 3 grandes raisons qui font que la prévention santé est peu implantée dans les milieux hospitaliers, en résumé:

  • Le peu de temps et de moyens accordés à la réflexion, l’innovation plutôt qu’à l’action
  • Un fonctionnement en silo, néfaste à la vision globale qui renforce les oppositions.
  • La pression financière exercée qui entraîne des modes de managements aux «moindres coûts», des décisions biaisées par des enjeux court-termiste.

Le management par la prévention santé sécurité sera donc vouée à l’échec, mais comme tous les autres moyens d’organisation (qualité Iso, lean hospital, et autres normes) le serait. Il faut faire tomber ces barrières mentales car les investissements dans la prévention santé / sécurité, tout considération humaine gardée, sont rentable, mais ce n’est qu’une conséquence et non une finalité.

 Un système global ne peut émerger, améliorer et perdurer que si des ponts peuvent être franchis, les organisations transverses au-delà des fonctions et hiérarchies et non soumis à un impératif budgétaire court-termiste.

Johnny Keire

 2000px-Linkedin_icon.svg  twitter-icon-hover   Viadeo-icon   THEO CONSULTING


Nous remercions vivement Johnny Keire, Consultant en management de la prévention des risques santé-sécurité, de Théos Consulting, pour partager son expertise  professionnelle en proposant sa Rubrique mensuelle, pour nos fidèles lecteurs du Blog MMS

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s