Y’a du gaz dans l’air : manager par la valeur…

Image1


N°5, JUIN 2017


Vers une économie de l’immatériel qui bonifie le capital humain

Le rôle économique d’un dirigeant lambda est de créer du gaz :

  • recruter de bons collaborateurs
  • trouver de bons clients
  • mettre au point de bons procédés.

A partir de cette richesse latente (valeurs des hommes, clients, brevets, marques, produits ou services) le dirigeant doit agir, prendre de bonnes décisions, bien travailler pour que la valeur gazeuse devienne du liquide, du « cash » liquide.

Cela revient à comparer le dirigeant à un condensateur puisque un gaz refroidi devient liquide. Si le financier veut du liquide, il faut qu’il accepte que du gaz soit d’abord généré

  • des progrès énormes sont encore à faire dans ce domaine : les salariés sont encore trop souvent vus par les financiers comme une charge ( masse salariale) et non comme un actif de premier plan
  • or réduire la masse salariale revient à détruire beaucoup de la valeur gazeuse

Lire la suite

Hôpital libéré ou personnels et soins libérés ?

Be Inspired Be Inspiring


N°4, MAI 2017


Changer une vision du monde peut mettre des millénaires. Ou pas ! Il suffit souvent d’un déclic ou d’une idée très simple pour sortir d’une crise, d’une solution sans porte (ouvrons alors les fenêtres !), d’un paradigme personnel ou collectif, d’une conception de la vie ancrée dans notre histoire. Car la seule histoire qui vaille, c’est l’histoire de la vie partagée qui nous rend pleinement vivants.

Liberté et compagnie : rendre le travail visible pour plus de bonheur au travail

Image1

La liberté dans les entreprises fait peur : reconnaître plus d’autonomie aux salariés, n’est-ce pas risquer l’anarchie, le bazar ? Perdre de vue les indicateurs, n’est-ce pas prendre le
risque de la non-qualité ?

A notre époque plus horizontale de réseaux,  Isaac Getz , dans son livre « liberté et compagnie, ou comment la liberté des salariés fait le succès des entreprises« , constate que  dans les entreprises libérées qui valorisent l’autonomie, le collaboratif et le bon sens partagé sont source de bien-être et de croissance financière. Lire la suite

Le lit au cœur de nos vies…

 PUBLICATIONS DE NOS EXPERTS MMS

Février 2017, Parution d’un livre,


Muriel ROSSET, Enseignante et formatrice en philosophie et management, innovation managériale, RSE et méthodes collaboratives (Universités Paris Descartes, Aix, Metz, EPF école d’ingénieur, Efrei, Haute Ecole Ferrer de Bruxelles), coach, auteur & consultante, nous présente son livre paru depuis Mercredi 22 Février 2017,  pour nos fidèles lecteurs de http://www.managersante.com

2017-01-15_184223

Quel est le point commun entre un hôpital et une maison de retraite ? Une maison et un hôtel ?

L’envie de bien-être, de santé, de soins, de guérison, d’attention, de présence, de relation ?

Un peu de tout cela sans doute. Mais alors, quel serait le point commun entre tous ces désirs profondément humains et humanisants ?

Lire la suite

Rendre le travail visible 

muguet


N°3, Janvier 2017

On parle souvent d’emploi. Les hommes politiques parlent eux aussi essentiellement d’emploi (lire à ce sujet l’édito à la reconquête du travail du magazine santé et travail)

Mais c’est le travail qui occupe la tête des salariés. A tel point que si vous demandez à quelqu’un combien de temps le travail occupe réellement dans la totalité de sa vie, il peinera à s’approcher de la réalité de 12% de sa vie.

Pourquoi un tel écart ? Simplement parce que nous passons beaucoup plus de temps à penser, vivre, rêver, souffrir, aimer, désirer le travail.

01b6e70a48de221ad4c9f9eca3ce33ee

Lire la suite

Du command & control au leadership (1)

 

leadership-5-638


N°2, Décembre 2016


« Tais-toi et mange ta soupe »

Autrefois  la vie était plus simple. Le pater familias pouvait se contenter de dire « tais-toi mange ta soupe » sans être dérangé par les avis contradictoires de ses enfants. La loi lui donnait même l’entière responsabilité de chef de famille.

En somme, la vie relationnelle familiale coulait comme un long fleuve tranquille !

Jusqu’en 1970 où l’autorité parentale a remplacé la puissance paternelle… Avec la modernité est apparue une nouvelle forme de dialogue au sein des familles, vaste champ d’exploration qui réussit à ceux qui savent l’investir. De nouvelles relations sont nées au sein de nos maisons, qui ont permis à chacun de se faire grandir mutuellement. Finalement, la vie n’est pas moins belle depuis, bien au contraire ! Elle demande juste des efforts partagés. Parce que lorsque l’un de la famille ne fait plus d’efforts ou ne tient pas tout à fait son rôle (et non sa fonction), cela se voit et parfois même cela se dit. Plus ou moins selon les familles. Différemment selon les cultures.

Quid du management au bâton et à la carotte ?

Lire la suite

Manager par la confiance

management-vers-contrat-confiance-f


N°2, Novembre 2016


Management et autorité

Un manager a en charge des budgets, une mission, une stratégie… mais aussi et surtout des personnes à « encadrer ». Mais qu’est-ce qu’encadrer ? Quel est le rôle d’un cadre de santé ? D’un directeur d’Ephad ? D’hôpital ? D’un chef de service ?

  • Un cadre structure. Il fixe des limites pour mieux y voir clair, des espaces pour mieux se repérer, des interdits pour mieux dire entre nous comment naviguer dans des possibles et impossibles.
  • Un cadre a aussi une position d’autorité, l’autorité qui n’a pas toujours bonne presse. Sans doute parce qu’on confond autorité et autoritarisme. Qu’est-ce que l’autorité pourtant ? L’autorité c’est augmenter l’autre, nous rappelle la racine latine du terme. La meilleure autorité est celle qui sait augmenter les connaissances, le bonheur, le travail, la sécurité, et même s’effacer pour laisser à l’autre la place d’exister.

C’est là qu’intervient la confiance.

De l’autorité à la confiance

Lire la suite

Philosophie & Management : la sagesse commence dans l’émerveillement….

 

image-rosset-muriel-1


N°1, Octobre 2016


La réalité de la vie fait que nous avons tous un jour été déçus, méprisés, parfois maltraités par quelqu’un ou même plusieurs.

En milieu de santé, nous avons pu observer des comportements inadéquats, déplacés, voire abusifs envers les patients qui nous sont confiés.

Nous constatons alors que des soignants dont le métier est de prendre soin de l’autre se mettent à parler mal, agir mal, travailler mal.

1      Peut-on y faire quelque chose ?

Notre responsabilité

La responsabilité du manager est de donner à chacun les conditions de son meilleur développement possible. Mieux, en tant que leader, sa mission est de ne pas commander au bâton de la pression et de la peur, ni à la carotte des motivations extrinsèques, pour inspirer un engagement réel de tout le personnel. La célèbre théorie X-Y de Mc Gregor rappelle que les individus ont un besoin psychologique qui les pousse à travailler pour s’accomplir, à condition toutefois qu’ils soient sainement responsabilisés.

Notre exemple personnel

Le défi d’un leader est aussi de montrer l’exemple. Car comment s’émerveiller des autres si on ne s’émerveille pas déjà soi-même d’être là, fier de vivre au cœur d’institutions de santé portées par ce serment solennel d’Hippocrate : « Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice. (…) Je passerai ma vie et j’exercerai mon art dans l’innocence et la pureté. (…) Si je remplis ce serment sans l’enfreindre, qu’il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession … » ? Lire la suite