Peut-on faire évoluer la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) à l’Hôpital vers un cercle vertueux ? Louise MASSING nous éclaire

xslide-img-plein-ciel.png.pagespeed.ic.gyB9Dz8Gq_


N°4, Mars 2020


 

Article rédigé par :  Louise Massing, Médiateure interne, Responsable Mediation et Qualité de vie au travail, INSTITUT CURIE – HOPITAL RENÉ HUGUENIN, Paris

 Louise Massing est Lauréate, pour l’Institut Curie, du Prix Médiation Entreprise APMCA le Vendredi 22 Mars 2019 qui lui a été remis à Clermont-Ferrand 

 

La responsabilité des entreprises (RSE), concept importé du monde de l’entreprise a été intégrée au monde la santé. Ce secteur en perpétuel mutat

ion a mis en place des actions de développement durable en rapport avec son impact environnemental, sociétal et économique sur les bassins de vie où il est implanté.

La démarche RSE relève d’une démarche volontaire non certifiante de l’organisation et est de facto tournée sur le fonctionnement interne de l’organisation. Nicolas Postel, Professeur en économie, dans son ouvrage, La responsabilité sociale des entreprises : une perspective institutionnaliste estime que « La notion de volontariat est essentielle dans l’approche de la RSE, car la notion de responsabilité correspond à un choix librement assumé en dehors de toute obligation ».

unnamed

De quoi parle-t-on ? 

Si le développement durable est une contrainte, la responsabilité sociétale des entreprises ne l’est pas. L’intégration de la RSE dans leurs projets d’établissement, en utilisant un mode de management collaboratif avec les différentes parties prenantes, démontre une volonté de l’hôpital repliée sur elle-même, de s’ouvrir sur toutes les ressources qui l’entourent et d’induire ainsi un cercle vertueux.

En effet, l’évolution de la société induit le fait que les établissements de santé ne sont plus des administrations médicales qui rendent service à la population, mais deviennent des entreprises, car ils représentent souvent, le premier employeur sur un territoire.

Selon la fédération hospitalière de France, « les établissements de santé sont des acteurs économiques et sociaux au cœur des territoires, en effet ils sont souvent les premiers employeurs d’une ville et détiennent un très fort potentiel éducationnel en direction des femmes et des hommes qui y travaillent et des millions de patients qu’ils accueillent. Leur sphère d’influence est majeure du fait de la multiplicité de leurs parties prenantes (personnels, usagers et famille, fournisseurs, collectivités territoriales, acteurs institutionnels) ».

Quelques définitions pour comprendre : 

Selon Jean Pascal Gond Professeur adjoint à HEC Montréal et Jacques Igalens Professeur des universités à Toulouse School of Management dans leur ouvrage la responsabilité sociale des entreprises, le concept de RSE est relativement ancien et est issu de pratiques d’entreprises vieilles de plus d’un siècle aux Etats Unis.

La RSE étant une notion complexe, ces auteurs en déclinent 4 visions :

  • L’approche socio politique qui peut être définie comme « l’expression de relation de pouvoir, traduisant la capacité des acteurs sociaux et des parties prenantes à influencer les entreprises et à leur faire prendre compte de leur demande. Son corollaire est aussi la traduction du pouvoir des entreprises sur ces acteurs et leur capacité à résister à ces pressions ou à les contrôler »
  • L’approche culturaliste qui est « le produit d’une culture dont le contenu reflète les relations désirables entre entreprises et sociétés telles qu’elles sont définies par l’environnement social, culturel et institutionnel »
  • L’approche fonctionnaliste est « un instrument de régulation sociale visant à stabiliser les interactions entre l’entreprise et la société et à faciliter l’intégration à long terme des objectifs de l’entreprise et de la société, elle est perçue comme un instrument permettant de concilier recherche de profit et de bien-être social ». Cette approche joue un rôle fondamental dans ce que les auteurs appellent « le marché de la vertu » par l’adoption de pratiques socialement responsables.
  • L’approche constructiviste la RSE pourrait se définir comme « une construction socio cognitive qui est le produit temporairement stabilisé d’une négociation entre l’entreprise et la société, mettant en jeu les identités, les valeurs et les problèmes sociétaux, la RSE étant un ordre négocié, toujours susceptible d’être modifié ou altéré par la stratégie des acteurs ». 

L’approche constructiviste met en place des dispositifs de mesures de la RSE par des organismes qui proposent des processus de définition et d’élaboration de normes en matière de système de management et de reporting de la RSE. Elle se rapproche le plus des pratiques des établissements de santé notamment par l’adoption de la norme ISO 26000.

xbanner-patient_3.jpg.pagespeed.ic.y2fcAV9Js3

Quels sont les critères principaux d’inclusion de la démarche RSE dans les établissements de santé ?

Le Comité pour le Développement Durable en Santé (C2DS) est une association loi 1901 qui compte 500 adhérents (des établissements de santé et Medico sociaux) qui se sont unis par la volonté de mettre en pratique le développement durable au service d’une meilleure santé. Ce comité considère la RSE comme une démarche intégrée de développement durable. Elle puise ses fondamentaux dans la norme internationale ISO 26000 qui s’attache à définir les principes et thématiques que couvre la RSE et invite ainsi toute organisation adhérente à respecter les sept principes de responsabilité sociétale à savoir ;

  • la redevabilité
  • la transparence
  • un comportement éthique
  • la reconnaissance des intérêts des parties prenantes
  • le respect du principe de légalité
  • la prise en compte des normes internationales de comportement
  • le respect des droits de l’homme

 

Cependant, il est important de noter que la norme ISO 26000 n’est pas “certifiable”. Les établissements de santé qui la mettent en place ne peuvent donc pas se prévaloir d’un niveau de qualité certifié, d’où le caractère volontariste de la démarche.

Ce comité a en outre adapté cette norme en « 5 critères principaux déclinés en 55 domaines d’action selon les grandes catégories de processus qui structurent le fonctionnement d’un établissement de santé ». Chaque établissement doit s’adapter en tenant compte de ses parties prenantes.

9f1fec7328647a03f105644d471b0329

Quel est le lien entre le développement durable et la RSE ?

Les liens entre le développement durable et la RSE

Le concept de RSE est régulièrement assimilé à celui de développement durable et cette dernière est indissociable du concept de la RSE pour les établissements qui l’intègrent.

En 1987, Madame Gro Harlem Brundtland, présidente de la commission mondiale pour l’environnement et le développement à l’assemblée générale des Nations Unies définit le développement durable comme la capacité « à s’efforcer de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs ».

Le développement durable s’appuie sur 3 volets identifiés lors du sommet de RIO (1992), un volet social, économique et environnemental.

  • Le volet Economique amène les organisations à produire de la richesse et de la valeur en ayant conscience de son impact sur l’environnement, tout en améliorant les conditions de vie.
  • Le volet Social consiste au développement de la société tout en satisfaisant les besoins des êtres humains quel que soit leur origine.
  • Le volet Environnemental consiste adapter nos modes de consommation et de production en fonction des capacités de la planète.

 

C’est la conjonction indispensable de ces 3 piliers qui permet de mener une politique de développement durable cohérente au sein des organisations avec la participation des collaborateurs.

images (1)

3 illustrations concrètes de la mise en place de la RSE  à l’hôpital  

Quelques exemples des démarches volontaires d’inclusion des établissements de santé à la RSE permettent de mieux comprendre les impacts auprès des professionnels de santé sensibilisés sur les conséquences de leurs pratiques sur l’environnement.

L’Assistance-Publique Hôpitaux de Paris 

Entre novembre 2018 et janvier 2019, l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP) lançait via son Directeur Général adjoint Jérôme Marchand Arvier un appel national à manifestation d’intérêt (AMI) développement durable en exposant  ces arguments : «Chaque année l’APHP produit 44000 Tonnes de déchets, c’est parce que c’est un sujet majeur que nous nous engageons en la matière et nous voulons que l’ensemble des initiatives en développement durable puisse nous être proposées et que nous puissions les développer».

Cet argumentaire a été renforcé par le Docteur Christian Guy Coichard, référent développement durable de la commission médicale d’établissement de l’APHP « je pense qu’il n’y a plus besoin de démontrer à l’heure actuelle que tout ce qui a un impact environnemental a un impact sur la santé des personnes, il semble normal que l’hôpital public se montre vertueux en la matière et se sente obligé de montrer l’exemple ».

La communication et un management collaboratif au service de la démarche RSE.

Intégrer la RSE dans le projet d’établissement permet de responsabiliser l’établissement en rendant des comptes et de communiquer tant sur les démarches et les engagements. Et de se baser sur cela pour communiquer sur les résultats et les axes de progrès.

La communication est une dimension essentielle de toute stratégie de démarche RSE. Elle permet en amont de mobiliser et impliquer les parties prenantes qui vont être sollicitées avant, pendant et après, à contribuer aux actions mises en œuvre et à valoriser les engagements de l’organisation

Un management collaboratif avec un cadre défini implique de manière active les parties prenantes au processus de RSE et possède la vertu de fédérer autour de ce projet par la responsabilisation des acteurs.

La stratégie est définie par un comité de pilotage et les projets sont soumis aux référents et charge à eux et aux salariés de faire preuve d’inventivité et d’innovation. C’est la stratégie qu’a adopté L’Assistance publique Hôpitaux de Paris avec cet appel à contribution.

Les responsables RSE précisent à juste titre que la mise en place de la RSE est l’affaire de tous (salariés et usagers) et que chacun dans ses missions quotidiennes peut y contribuer par des gestes simples.

Le Centre Hospitalier de Valenciennes 

Au Centre Hospitalier de Valenciennes, la réalisation d’un audit préalable a été déterminante. Il a permis de repérer les personnes qui se sentaient concernées et motivées par le sujet. Suite à la mise en place d’un comité de pilotage qui se réunit une fois par mois. Cinquante personnes ont ensuite servi de référents dans les services. Leurs actions ont été facilitées, par exemple, sur la mise en place d’une affiche Eco-gestes avec 9 règles sur lesquels ils s’appuient pour les réunions au sein des services.

thumb.201701311629310.Affiche_ecogeste2

Le pôle logistique était particulièrement concerné, (restauration, linge, hôtellerie, circuit des déchets). Cela a permis de valoriser leur travail et de leur donner de la visibilité à l’hôpital. Un partenariat a même été instauré avec une association de réinsertion pour l’entretien des espaces verts grâce notamment à de l’éco-pâturage.

20140404_1_2_3_1_1_obj6189212_1

Le Centre Hospitalier Régional de Lille 

Le CHR de Lille, s’est employé à créer un logo, une rubrique dans le journal interne, intranet et internet, et surtout à créer des animations, se rendre sur le terrain pour parler des réalisations concrètes et proposer aux personnes de s’investir. Depuis 2014 par exemple, une initiative autour de “la semaine européenne du développements durable” (fin Mai -début juin), avec la mise en place en 2019 de 20 animations ouvertes sur l’extérieur réunissant près de 3000 participants.

Les initiatives viennent aussi des services comme

  • la suppression de l’usage de bouteilles en plastique demandée par les collaborateurs et
  • la distribution par le CHR de gobelets réutilisables ou encore
  • des réflexions sur l’utilisation des produits contenant des perturbateurs endocriniens.

Les professionnels sont impliqués au quotidien dans ces démarches par le biais d’un travail de diffusion en interne et peuvent aussi proposer des actions comme à Lille, comment l’illustre ce témoignage : “Depuis ces premières actions, ce sont maintenant les soignants qui nous sollicitent très régulièrement pour obtenir de l’aide dans l’accompagnement de leurs projets comme :  les blocs opératoires pilotés par un médecin, qui souhaiterait être accompagné pour développer de nouvelle filières sur l’optimisation des achats, la diminutions des emballages, optimisation de la logistique et des éclairages“.

En conclusion, La réussite de la mise en place d’une politique de RSE dépend du mode de management des parties prenantes utilisé. Les responsable RSE font preuve de pédagogie, vont sur le terrain, utilisent tous les supports de communications possibles afin de faire adhérer et participer les parties prenantes à la démarche. Les initiatives sont encouragées et valorisées, les animations créent des espaces d’expressions, les partages des idées et des informations participent à la promotion et l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Tout ceci participe finalement à l’instauration d’un cercle vertueux par la mise en place d’une démarche participative et, de facto, la possibilité de réduction de tensions interpersonnelles au travail.


Pour aller plus loin :

 

Louise A MASSING


Nous remercions vivement Louise MassingMédiateure interneResponsable Mediation et Qualité de vie au travail INSTITUT CURIE – HOPITAL RENÉ HUGUENIN, Paris, , Titulaire du Certificat d’Aptitude à la Profession de Médiateur  Formation à l’École Professionnelle de la Médiation et de la Négociation – EPMN, Master Médiation et Management d’Entreprise, Institut Catholique de Parispour partager son expérience dans la rubrique Juridique, pour nos lecteurs de ManagerSante.com


Publications de Louise MASSING : 

 

cm_2019_6_1_couv_280x360


Prix Médiation Entreprise APMCA 2019 :

Allocution de Louise A. Massing (Lauréate de l’Institut Curie)

[VIDEO]

 

 


Quels bénéfices tirer de la médiation en santé ?

[VIDEO]

 

Vidéo Institut CURIE

 


[FORMATIONS 2020]

avec Louise MASSING

Flyer Médiation 2020

Inscriptions en ligne 


 

[OUVRAGE]

Plusieurs experts de MANAGERSANTE.COM 

publient chez notre partenaire,

les éditions du Groupe LEH

_____________

Les Editions Hospitalières vous annoncent la publication depuis le 15 Février 2020 d’une nouvelle publication d’auteurs consacrée à la  Qualité et sécurité en établissement de santé”, un ouvrage de référence concret d’expériences d’acteurs de santé confrontés au jour le jour à des organisations managériales partiellement sécurisées.


Et suivez l’actualité sur www.managersante.com, 

ManagerSante.com® est Partenaire Média de #PHW18 & #PHW19
ManagerSante.com® est Partenaire Média de #PHW18 & #PHW19

Vous aimez notre Site média ?

Cliquez sur les étoiles et votez :

five-stars

FESTIVAL DE LA COMMUNICATION SANTE Visuel ManagerSante MAJ 01 08 2019 Version 5

 

Un commentaire sur “Peut-on faire évoluer la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) à l’Hôpital vers un cercle vertueux ? Louise MASSING nous éclaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.