Y’a du gaz dans l’air : manager par la valeur…

Image1


N°5, JUIN 2017


Vers une économie de l’immatériel qui bonifie le capital humain

Le rôle économique d’un dirigeant lambda est de créer du gaz :

  • recruter de bons collaborateurs
  • trouver de bons clients
  • mettre au point de bons procédés.

A partir de cette richesse latente (valeurs des hommes, clients, brevets, marques, produits ou services) le dirigeant doit agir, prendre de bonnes décisions, bien travailler pour que la valeur gazeuse devienne du liquide, du « cash » liquide.

Cela revient à comparer le dirigeant à un condensateur puisque un gaz refroidi devient liquide. Si le financier veut du liquide, il faut qu’il accepte que du gaz soit d’abord généré

  • des progrès énormes sont encore à faire dans ce domaine : les salariés sont encore trop souvent vus par les financiers comme une charge ( masse salariale) et non comme un actif de premier plan
  • or réduire la masse salariale revient à détruire beaucoup de la valeur gazeuse

Lire la suite

Le traitement managérial des incivilités au travail en milieu de santé

Stéphanie CARPENTIER Image 10


N°6, Juin 2017


 

L’actualité est riche en événements où les incivilités, y compris au travail, sont dénoncées et le monde de la santé n’y échappe pas. Pour autant est-ce une réalité ou un effet grossissant des médias? De la même, toutes les incivilités au travail, quelles viennent de l’extérieur (le public) ou de l’intérieur (les collègues) sont-elles considérées de la même manière par les managers ? Pour répondre à ces questions, une approche statistique complétée d’une clarification sémantique sera utilisée.

Lire la suite

Comment réagir face à un rapport négatif de l’ARS ?


N°5, Juin 2017


 

Cet article s’adresse plus spécialement m’adresser aux D3S (Directions des Etablissements Sociaux et Médicaux Sociaux),  même si la démarche proposée peut être transposée au secteur sanitaire.

Tous les Directeurs, aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé, redoutent une inspection de l’Agence Régionale de Santé (ARS), spécialement sur des soupçons de maltraitance, que ce soit à la suite d’un courrier à l’ARS ou d’une situation évoquée dans la presse.

Après avoir rappelé dans quel cadre s’inscrit l’action de l’ARS , quelques retours d’expérience d’établissements mis en cause seront commentés.

Le cadre de l’action de l’ARS dans les établissements médicaux -sociaux

Lire la suite

Histoire de l’ergonomie

Sébastien Bruère Image 1


N°1, JUIN 2017


Bonjour à tous et bienvenue dans ce premier article pour http://www.managersante.com, consacré à l’ergonomie.

Je suis un professionnel spécialisé en organisation du travail – Gestion du changement – Santé et sécurité du travail – Amélioration continue et ergonomie. J’exerce également des activités de chercheur en Organisation du Travail &  SST, à Montréal (CANADA),

J’ai le plaisir de consacrer, pour ce premier chapitre qui sera suivi d’une série d’articles pour MMS, autour des origines de l’Ergonomie.

L’origine de l’ergonomie

Il faut bien voir que si la discipline est récente, ses origines sont anciennes. Ses origines sont liées à la volonté d’efficacité du travail humain (physique) qui amènera, au cours des siècles, à tenter d’adapter les outils, les machines, les environnements physiques et l’organisation du travail aux capacités des travailleurs.

Elles sont liées également aux questions sur les effets du travail sur la santé. Dès l’antiquité, certains philosophes grecs se demandent s’il n’existe pas des liens entre certaines maladies et certains métiers. Mais c’est Ramazzini, médecin italien de la Renaissance, qui établit les premiers liens entre le travail et des maladies dans 52 métiers différents (genre travailler dans le bruit, ça rend sourd).

L’origine du mot « ergonomie » a été inventée par un polonais au XIXe siècle la façon dont il a construit le mot est intéressante. Il est composé de mot du du grec ancien érgon qui veut dire « travail » au sens de l’activité et nόmos « loi » qu’il faut prendre ici comme les lois de la nature. En ce sens, le créateur du mot avait la volonté de créer la science qui étudierait l’activité de travail.

Lire la suite

La Bienveillance, levier ultime du bonheur et de la performance…


N°1, JUIN 2017


Bienveillance, management bienveillant, attitude bienveillante .. J’ai décidé d’écrire cet article car je constate régulièrement que peu de gens savent ce qu’est la bienveillance, qui conserve trop souvent dans l’inconscient collectif, y compris chez des gens très intelligents et très expérimentés, une connotation négative associée à de « bons sentiments » venant « du monde des bisounours ».

La bienveillance (du latin bene volens) est simplement « une disposition d’esprit visant au bien, au bonheur de l’autre ».

Lire la suite

Le Syndrôme de l’Intestin Irritable : manifestation du Stress du Manager… ?

Image Intestin irritable Image 1


N°2  JUIN 2017


Le syndrome de l’intestin irritable qui touche presque 2 personnes sur 10 ! Cette maladie touche légèrement plus les femmes que les hommes et survient généralement entre 30 et 40 ans.

Définition :

Le syndrome de l’intestin irritable est une maladie qui affecte comme son nom l’indique les intestins et se manifeste par des douleurs abdominales qui peuvent toucher toutes les parties de l’intestin et l’estomac, associées à des diarrhées ou de la constipation.

Image Intestin irritable Image 4

Syndrome de l’intestin irritable :

Ces douleurs peuvent être à type de brûlure, de spasme, de crampe et peuvent être déjà présentes dès le matin au réveil. Elles peuvent aussi survenir après le repas et s’accompagner de diarrhées, ces dernières pouvant contenir des débris alimentaires.

Lire la suite

Développer son intelligence émotionnelle (Partie 2/3)

Image 1.png

 


N°10, Mai 2017


Relire la première partie de l’article en cliquant ici

Dans l’erreur de Descartes, Antonio Damasio  remet l’émotion au premier plan dans le processus d’adaptation,  de raisonnement et de prise de décision de l’individu. Un homme coupé de sa faculté à ressentir, même s’il garde sa fonction cognitive de raisonnement, perdra sa capacité à faire des choix réfléchis et adaptés.

Voyons  donc le système émotionnel comme le GPS intelligent de l’individu. Il oriente ses choix et  ses actions en fonction de ses priorités. Il est à l’origine de la libération de l’énergie utile et nécessaire pour agir.

Pour schématiser, imaginons un briquet.

L’émotion a le rôle de la pierre du briquet. Lorsque Le  « briquet » reçoit une friction ( le pouce actionne la molette), cela crée une étincelle et libère le gaz pour créer du feu (l’énergie). J’ utilise ensuite le feu pour l’action à accomplir (allumer une bougie par exemple). Lire la suite