Peut-on s’inspirer des innovations du système de santé Suédois ? Emilie Lebée-Thomas nous rapporte des retours d’expériences.

Nouvel Article de notre experte  Emilie LEBEE-THOMAS  (Directrice d’Hôpital résidant aux Etats-Unis, Rédactrice en Chef du Blog www.hopital-trotter.com et à la tête du Pôle Santé de l’entreprise Dialog Health, spécialisée dans l’organisation de voyages d’études professionnels dans la santé et le médico-social.

 


N°11, SEPTEMBRE 2020


 

La Suède est reconnue internationalement pour la qualité de son système de santé et la priorité donnée à l’inclusion des personnes en difficulté dans la société civile. En mai 2019, deux délégations de directeurs d’établissements sanitaires et médico-sociaux de la FEHAP se sont rendues à Stockholm à l’occasion de voyages d’étude organisés par l’agence Dialog Health. Ces managers ont pu découvrir comment cet engagement humaniste se traduit en action dans la capitale suédoise.

 

Une couverture et un accès aux soins universels pour sa population

Comme les autres pays nordiques, le système médico-social suédois présente des caractéristiques marquées :

  • un financement essentiellement assuré par l’impôt,
  • une forte prédominance du secteur public, aussi bien en ce qui concerne le financement que l’offre des soins,
  • une structure très décentralisée où les mairies et les comtés jouent le premier rôle.

Ces caractéristiques irriguent le système sanitaire et médico-social, avec un effort sur la transversalité des politiques publiques sur les territoires, l’organisation de la gradation des soins grâce aux nouvelles technologies et le rôle central des patients et de leurs besoins.

 

Santé : le virage ambulatoire et les soins à domicile

Le système de santé suédois a connu des changements structurels liés à une réforme opérée dans les années 1990, qui a diminué fortement le nombre d’hôpitaux dans les régions, en contrepartie d’une augmentation du nombre de centres de soins de proximité (y compris du fait du développement d’une offre privée). Un transfert de l’hospitalisation complète vers l’hospitalisation ambulatoire et les soins à domicile a eu lieu, avec en parallèle un regroupement et une concentration des spécialisations au niveau des CHU.

Ainsi, le CHU Karolinska joue un rôle de recours spécialisé pour l’ensemble du territoire de la Suède. Son Centre de l’Innovation travaille activement à développer des solutions pour faciliter les interactions avec les patients même très éloignés, que ce soit via la téléexpertise ou la téléconsultation. Ainsi, des patients de laponie peuvent être vus en consultation par les équipes spécialisés de Stockholm pour une première évaluation médicale, qui décidera s’il est nécessaire ou non de se déplacer jusqu’à la capitale, permettant un gain de temps certain pour le patient comme pour le service spécialisé du CHU.

Le développement d’applications et de nouvelles technologies en partenariat entre les professionnels, les patients et des entreprises innovantes est particulièrement adapté pour les pathologies chroniques, comme en témoigne l’action de la clinique ambulatoire ASC (Academic Specialist Center).

Ce centre de consultation est spécialisé dans le suivi des patients au long cours, qu’ils soient diabétiques, obèse ou qu’ils souffrent de rhumatismes. Ses équipes développent des applications qui permettent un positionnement actif des patients et la création de réseaux d’échange et de soutien dans leur parcours de soins.

Depuis 2008, la région de Stockholm est à la pointe de l’expérimentation de nouveaux modes de financement de la santé pour encourager des restructurations. L’hôpital St Göran (Capio) a été l’un des premiers à introduire le financement au forfait pour les opérations de prothèse de hanche et de genoux pour des patients sains. Le Docteur Wiren, ancien chef du service d’orthopédie, a dû mener une profonde réorganisation de l’organisation du service pour atteindre des résultats qualitatifs permettant de répondre aux exigences de ce modèle de financement.

 

Santé mentale : améliorer le parcours de soins et l’autonomie du patient

La santé mentale est au cœur des évolutions du système de santé suédois, avec une volonté d’améliorer les parcours de soins et l’autonomie de ces patients chroniques. Les équipes du Centre Hospitalier Spécialisé Norra Stockholms Psykiatri développent des solutions innovantes pour répondre à ces challenges, comme le premier SMUR psychiatrique de Suède. Ce véhicule et son équipage, composé de deux infirmiers spécialisés en psychiatrie et d’un conducteur ambulancier, sortent sur des urgences psychiatriques de 14h à 2h du matin tous les jours. Leur mission est de désamorcer des crises et d’éviter des suicides, permettant de réduire les hospitalisations de crise et d’améliorer la qualité de soins pour les patients psychiatriques.

L’expérience patient est au cœur des considérations des établissements de santé mentale suédois, avec le développement de la pair-aidance, des systèmes d’auto-admission pour les patients chroniques ou des Forums patients permettant d’adapter les organisations hospitalières aux besoins des patients.

 

Personnes en situation de handicap

Depuis 1992, la responsabilité de la vérification des ressources, du financement et de l’organisation des services de soins de longue durée pour les personnes âgées et de l’assistance aux personnes handicapées incombe aux municipalités. Leurs missions incluent en particulier :

  • L’identification et l’élimination des obstacles empêchant les personnes en situation de handicap de participer pleinement à la société,
  • La prévention et le combat contre les discriminations à l’égard des personnes handicapées
  • La mise à disposition des enfants, jeunes et adultes des outils permettant leur indépendance et leur autodétermination.

La loi LSS de 1994 liste précisément les services auxquels ont droit les suédois en situation de handicap. Ces droits recouvrent un ensemble large, avec un focus particulier sur le soutien à domicile. La mise à disposition d’un assistant personnel est ainsi garantie pour favoriser l’autonomie quotidienne. Des services d’accompagnement et de contact individualisé permettent la participation à la vie sociale. Des permanences téléphoniques garantissent un soutien H24 notamment en cas de situation imprévue ou d’urgence. L’offre d’hébergement temporaire est très développée pour assurer des périodes de répit, tout comme les accueils périscolaires ou de week-end pour les enfants de plus de 12 ans. Ainsi les établissements scolaires adaptés, comme le Häggviks Gymnasium Skolan, ont une offre de service qui va bien au-delà de l’éducation.

 

En termes d’hébergement, la Suède s’est engagée dans un vaste mouvement de désinstitutionalisation et d’intégration sociale à partir des années soixante-dix. Ce mouvement va au-delà des personnes handicapées et concerne également les personnes âgées. Trois formes d’hébergement à financement public sont prévues : des appartements thérapeutiques dans des zones résidentielles ordinaires, des résidences-service comportant de cinq à dix appartements séparés avec éventuellement des équipements communs, et enfin un logement individuel adapté. Le soutien assuré dans les appartements thérapeutiques varie selon les besoins des résidents.

Dans les résidences du groupe Nytida, les délégués français ont été particulièrement frappés par l’importance des moyens humains mis à disposition pour assurer la vie en appartement autonome des personnes en situation de handicap lourd, avec des ratios flirtant avec le 1 pour 1.

L’emploi des personnes en situation de handicap est une priorité nationale, même en contrepartie de salaires faibles, versés en complément des allocations versées par le gouvernement. Des accueils de jour, comme Meda 5, accueillent les personnes en âge de travailler qui n’ont pas d’activité professionnelle et ne suivent pas de formation. L’investissement dans l’accessibilité des transports en commun ou la mise à disposition de transports adaptés est porté par les communes dans leur cadre de leur stratégie médico-sociale.

De nombreux établissements relevant du soin, comme Kunskapscenters vuxenteam ou Motorik & Trainingscenter accompagnent les personnes handicapées dans le maintien et le développement de leur autonomie tout a long de la vie.

 

Source : Observatoire de la santé mondiale Suède France
Population totale (2016) 9,838,000 64,000,000
Superficie 450,295 km² 672,051 km²
Espérance de vie à la naissance h/f (années, 2016) 81/84 80/86
Dépenses totales consacrées à la santé en % du PIB (2014) 11,9% 11,5%

 


Pour aller plus loin :

Pour lire les rapports détaillés de ces missions d’étude :

 


WEBINAR A NE PAS MANQUER

Mardi 15 Septembre 2020

19 heures

 

 


ÉVÉNEMENT A NE PAS MANQUER 

(en présentiel et en visioconférence)

🔺Intervention du Ministre Olivier VERAN , Ministère des solidarités et de la santé
🔺Intervention de la Ministre Frédérique VIDAL Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la recherche et de l’innovation.

GIF Colloque 2020

De nombreux intervenants-experts échangerons sur des sujets d’actualité en lien avec des questions de Santé Publique, l’offre de soins, la recherche médicale, la formation universitaire et sur l’interdisciplinarité des professions de santé.

(ManagerSante.com est partenaire média de ce Grand Colloque)


DÉCOUVREZ NOTRE NOUVELLE CHAÎNE YOUTUBE

youtube.com/c/ManagerSante

GIF 12 Flyers Replay 25 07 2020, ManagerSante


Et suivez l’actualité sur ManagerSante.com, 

GIF grand format 08 08 2020

Vous aimez notre Site média ?

Cliquez sur les étoiles et votez :

five-stars

FESTIVAL DE LA COMMUNICATION SANTE Visuel ManagerSante MAJ 01 08 2019 Version 5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.